Polémique autour du projet de parc Melofolia à Coussac-Bonneval

Des agriculteurs dénoncent la disparition d'une quarantaine d'hectares de terres agricoles au profit du parc d'attractions / © Jean-Marie Arnal
Des agriculteurs dénoncent la disparition d'une quarantaine d'hectares de terres agricoles au profit du parc d'attractions / © Jean-Marie Arnal

On en parle depuis plusieurs années à Coussac-Bonneval dans le sud de la Haute-Vienne. Melofolia est un parc d'attractions à thématique musicale. Un projet qui fait débat. 

Par France Lemaire

Melofolia, c'est un parc d'attractions de 17 hectares, sur le thème de la musique. Son ouverture était prévue cette année, or le projet a pris du retard, question de financement, il coûte 40 millions d'euros, mais Didier Hodiamont, l'investisseur belge est confiant : 
 

Aujourd'hui on a une vingtaine d'actionnaires économiques locaux et belges qui investissent dans le projet et qui sont le bras de levier financier suffisant pour trouver les 15 millions d'euros dont nous avons besoin.


Il y a les "pour"


L'ouverture a donc été retardée, elle est désormais envisagée d'ici 3 à 5 ans. Le parc devrait créer 72 emplois, et 1000 visiteurs sont attendus chaque jour.

Des arguments convaincants pour les élus de la communauté de communes du pays de Saint-Yrieix qui vendraient pour 800 000 euros un ancien domaine de l'armée. Son président, Daniel Boisserie : 
 

C'est une opportunité exceptionnelle et c'est un projet qui a séduit tous les élus successifs de la communauté de communes. 

 

Il y a les "contre"

Un projet qui cependant ne fait pas l'unanimité au sein des habitants. Certains doutent du financement, d'autres se demandent quel sera l'avenir du site en cas d'échec, d'autres encore contestent sa légitimité

Ca reste un énième grand projet inutile.

S'il ne voit pas le jour à Coussac-Bonneval, le projet pourrait être déplacé à Belfort ou en Bretagne. 

 

Melofolia a ses partisans et ses détracteurs
Salle comble à Coussac-Bonneval dans le sud de la Haute-Vienne pour la présentation du projet de parc d'attractions Mélofolia sur le thème de la musique. Un projet qui a ses partisans et ses détracteurs. Intervenants dans le reportage : Didier Hodiamont, le directeur de Dreamgest France et Belgique ♦ Jan Dau Melhau, membre du collectif "Chauffaille autrement"♦Daniel Boisserie, président de la communauté de communes du pays de Saint-Yriex - Un reportage de Marine Guigné, Jean-Marie Arnal et Philippe Ruisseaux

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus