Un pompier de la caserne de Pierre-Buffière accusé d'agressions sexuelles

Un pompier volontaire âgé de 36 ans de la caserne de Pierre-Buffière en Haute-Vienne comparaîtra en décembre 2020 devant le tribunal de Limoges pour "agressions sexuelles" sur 4 autres pompiers dont un mineur de plus de 15 ans. 

Les attouchements auraient commencé en septembre 2019
Les attouchements auraient commencé en septembre 2019 © I. Rio / France Télévisions
C'est une affaire qui suscite beaucoup d'émoi dans la commune de Pierre-Buffière en Haute-Vienne. Un pompier volontaire est accusé d'agressions sexuelles sur quatre autres pompiers, dont un mineur de plus de 15 ans. Placé en garde à vue début août et déferré au parquet, l'homme âgé de 36 ans sera jugé en décembre, comme l'a confirmé le procureur de la République de Limoges. Une affaire dans laquelle le parquet a retenu une circonstance aggravante : "l'abus d'autorité". En effet, l'homme, très apprécié pour sa rigueur et sa pédagogie, était le formateur des jeunes pompiers agressés. 

 

Les valeurs humaines chez les pompiers sont indispensables. On a un devoir d'exemplarité lorsqu'on porte un uniforme. Ca jette l'opprobre sur la profession mais il ne faut pas généraliser. Comme dans tous les métiers, il y a un pourcentage de chances que l'homme soit faillible. Quand des affaires peuvent sortir, il faut que la justice soit exemplaire.

Nicolas Corneloup, secrétaire général FO du SDIS 87 (Service Départemental d'Incendie et de Secours)



Si le pompier accusé était bien formateur, les faits ne se sont en revanche pas déroulés dans le cadre d’une formation de jeunes pompiers volontaires mais dans un lieu privé et festif sur fond de consommation d'alcool. a indiqué le procureur. Le mineur âgé de 17 ans était déjà pompier volontaire. 
 

Suspendu de toute activité


Dans un communiqué en date du 11 août 2020, le Service départemental d'incendie et de secours de la Haute-Vienne, associé à l'Union départementale des sapeurs-pompiers de la Haute-Vienne, indique que "le sapeur-pompier volontaire affecté au centre de secours de Pierre-Buffière a été suspendu de toute activité avec effet immédiat.
 

Notre souhait le plus sincère est que la dignité des sapeurs-pompiers de la Haute-Vienne, qui agissent avec exemplarité, au quotidien, au profit de la population et des victimes du département, soit préservée.

Communiqué du SDIS 87


Par ailleurs, le SDIS 87 a aussi proposé un suivi médical et psychologique aux victimes présumées et à leurs familles. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société faits divers justice