Cet article date de plus de 4 ans

Sous la terre, les mystères de l'abbaye de Grandmont

Une nouvelle campagne de fouilles se déroule cet été 2017 sur le site de l'ancienne abbaye de Grandmont, dans les monts d'Ambazac. 
Créé au XIe siècle cet ordre religieux important, aujourd'hui disparu, avait au moyen-âge, plus d'une centaine d'abbayes qui dépendaient de ses préceptes. 

C'est un chantier de longue haleine, voilà 5 ans déjà que les fouilles archéologiques ont démarré sur le site de l'ancienne grande abbaye de Grandmont, dans les monts d'Ambazac, au nord de Limoges. Sur ce chantier, qui sert de chantier école, la majorité de la main d'oeuvre est étudiante. Les futurs archéologues viennent se former sur ce site important et mystérieux de l'histoire monastique. L'objectif est de reconstituer l'histoire de l'ordre religieux de Grandmont. 

durée de la vidéo: 01 min 41
Nouvelle campagne de fouilles à l'abbaye de Grandmont ©France 3


Erigée au 11e siècle, l'abbaye de Grandmont est une abbaye "chef d'ordre", c'est-à-dire qu'elle fonde un ordre monastique dont les préceptes vont ensuite être repris par d'autres moines, qui vont ainsi fonder plus d'une centaine d'abbayes sur toute la France.
L'ordre de Grandmont, créé en opposition à d'autres ordres monastiques qui vivaient dans le confort matériel, va prôner le détachement des biens matériels.

"Une élite spirituelle rejetait à cette époque la vie monastique installée dans le confort matériel et recherchait la solitude pour la prière et la contemplation, à l'exemple des ermites des premiers temps de la chrétienté, en créant une communauté charismatique dans les bois au nom de l'Évangile. Contrairement aux Chartreux qui vivaient un érémitisme solitaire, ils conçurent un érémitisme communautaire, repas pris en commun et dortoir commun aux frères et aux convers." (Source Limousin médiéval)

Lieu majeur de l'histoire monastique, l'abbaye de Grandmont n'a pas laissé de traces de son fonctionnement ni de ses activités, les historiens ne disposent pas de documents écrits sur cette abbaye. Détruite en 1732, l'abbaye sera remplacée par un palais, dont les pierres seront par la suite démontées et réemployées pour d'autres constructions.

Les 28 étudiants qui travaillent sur les ruines de cette abbaye tentent donc de reconstituer son histoire. Les découvertes se succèdent au fil des fouilles mais il faudra encore de nombreuses années pour dresser un panorama complet de ces vestiges.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs archéologie culture patrimoine