Cet article date de plus de 6 ans

Un ancien salarié de Renault-Trucks victime de l'amiante demande des indemnités supplémentaires

René Jeanton souffre de diverses pathologies liées à l'amiante.
Il était cet après-midi devant la Chambre Sociale de la Cour d'Appel de Limoges .
© France 3 Limousin
L'année dernière, le tribunal des Affaires sociales de Limoges avait reconnu la « faute inexcusable » de la société Renault-Trucks, aujourd'hui Texelis.

René Jeanton qui  travaillait à l'usinage de pièces d'embrayage et de freinage entre 1970 et 1986 avait perçu 13 500 € d'indemnités.
Il se voit désormais proposer 5 000€ supplémentaires.
Il estime que c'est insuffisant et réclame une nouvelle expertise médicale pour évaluer son état de santé et une revalorisation de son indemnité.

L'affaire a été mise en délibéré. La cour d'Appel rendra son arrêt le 23 mars.

VIDEO : 
durée de la vidéo: 01 min 02
Procès de l'amiante à Limoges

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets