Un apiculteur se fait voler plus de la moitié de ses ruches près de Limoges

Au matin du 22 mars, une mauvaise surprise attendait un apiculteur amateur à Séreilhac près de Limoges : quatre ruches sur six ont disparu. L'homme a porté plainte et une enquête est ouverte.

"Trois jours que je ne dors pas, je suis fatigué." Bernard Aliphat, prothésiste dentaire à la retraite et apiculteur amateur, a eu une mauvaise surprise au petit matin du 22 mars 2023 à Séreilhac, à une trentaine de kilomètres de Limoges. Quatre ruches remplies de miel lui ont été volées.

Un vol estimé à 2500 euros 

L’apiculteur amateur se sent dévasté. Des années de travail perdues en une matinée. Cette passion de l'apiculture est née grâce à son père. Ancien facteur, il avait transmis à son fils les bons gestes pour pratiquer cette branche agricole. 

Selon Bernard Aliphat, quatre ruches sur six auraient été volées le matin du 22 mars. Il a été alerté par un membre de sa famille. "Mon cousin passait dans le coin et il m’a appelé pour m’avertir. Je lui ai répondu que ce n’était pas le 1er avril", nous confie l’apiculteur amateur par téléphone.

Ces voleurs font beaucoup de mal, ils ne s'en rendent pas compte.

Bernard Aliphat, apiculteur amateur

à France 3 Limousin

L'homme n'a aucune idée de la personne qui aurait pu commettre ce vol, estimé selon lui à 2500 euros. "Ce sont des années de travail", déplore l'apiculteur. Il a déposé plainte à la gendarmerie le jour du vol et prévenu ses confrères, autour de lui, afin que ces derniers prennent leurs précautions. Une enquête a été ouverte. 

Un phénomène qui n'est pas nouveau en Haute-Vienne. En 2019, à Bersac-sur-Rivalier, 12 de ses ruches ont été volées à un apiculteur professionnel. Le préjudice s'élevait au moins de 12 000 euros.