• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Violences conjugales : un téléphone portable pour alerter

© F3Limousin
© F3Limousin

Un nouveau dispositif a été mis en place en Haute-Vienne le 5 novembre 2015 pour lutter contre les violences conjugales et surtout protéger les victimes exposées. Il s'agit d'un terminal téléphonique spécifique : une touche et on alerte les secours.

Par Hélène Abalo

Un téléphone portable dans la poche pour prévenir les secours en cas de menace, c'est le nouveau dispositif qui a vu le jour le 5 novembre 2015 en Haute-Vienne pour lutter contre les violences conjugales. La victime, munie de ce téléphone, peut grâce à une touche pré-programmée, appeler en urgence un opérateur qui se chargera d'appeler les secours et permettra une intervention rapide des forces de l'ordre. L'expérimentation avait été lancée dans quelques départements en 1998 puis étendue avant que la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes n'autorise sa généralisation.  

Pour qui ?

Ce téléphone portable ressemble à n'importe quel autre pour éviter d'attirer l'attention. Il est attribué, sur décision du procureur de la République, à des femmes menacées par leur ex-partenaire. Plusieurs conditions doivent être réunies :  

  • la victime doit avoir déposé plainte pour violences intra familiales
  • la victime doit résider séparément du mis en cause 
  • le mis en cause doit faire l'objet d'une interdiction judiciaire de rencontrer la victime (dans le cadre d'un contrôle judiciaire, d'une ordonnance de protection, d'une mesure d'exécution de peine)
D'autres critères sont également pris en compte :
  • la gravité des violences commises par l'auteur, leur réitération, le profil psychiatrique ou psychologique et les antécédents de l'auteur ;
  • l'isolement, la fragilité de la victime la rendant particulièrement vulnérable.
D'après le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, ce dispositif a déjà permis de sauver des vies. Prochainement, 6 femmes pourraient en être équipées en Limousin.

VIDEO


Intervenants :

Michel Garrandaux, procureur de la République de Limoges
Marie Golfier Rouy, avocate au barreau de Limoges

Reportage : Isabelle Rio et Noëlle Vaille - Montage : Nicolas Colombeau
Le dispositif "Téléphone Grand Danger" en Haute-Vienne
Un nouveau dispositif est en place depuis le 5 novembre 2015 Haute-Vienne pour intervenir au plus tôt auprès des victimes de violences conjugales. On l'appelle le téléphone grand danger. Intervenants : Michel Garrandaux, procureur de la République de Limoges Marie Golfier Rouy, avocate au barreau de Limoges  - Reportage : Isabelle Rio et Noëlle Vaille - Montage : Nicolas Colombeau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus