Incendie de forêt à Bédenac : 450 pompiers mobilisés, des habitants évacués

Vue aérienne de la forêt de Bédenac depuis l'hélicoptère Dragon 17 de la Sécurité Civile de Charente-Maritime. / © Sécurité Civile - Dragon 17
Vue aérienne de la forêt de Bédenac depuis l'hélicoptère Dragon 17 de la Sécurité Civile de Charente-Maritime. / © Sécurité Civile - Dragon 17

Le feu a fait rage ce mercredi dans le bois de Nouzillon, à Bédenac, tout au sud de la Charente-Maritime. Plus de 170 hectares de pin sont déjà partis en fumée. Des maisons ont été évacuées. La piste criminelle est privilégiée.

Par E. Gérard avec A. Halpern

La piste criminelle privilégiée

Selon nos informations, quatre départs de feu ont été recensés dans une zone de 10 kms autour de Bédenac. La piste criminelle est donc privilégiée par les enquêteurs.

Point de situation ce jeudi à 18h

Les opérations de noyage afin de prévenir des reprises de feux et de nettoyage (déblaiement) demandées à des entreprises de travaux publics sont terminées.
Les opérations vont se poursuivre afin de procéder à l’extinction totale de l’incendie. Dans ce cadre, six groupes de feux de forêt de Charente-Maritime (100 pompiers, 30 véhicules environ) restent mobilisés sur place durant toute la nuit de jeudi et vendredi.
Un poste de commandement colonne reste sur site pour coordonner l’engagement des moyens mobilisés.
Les routes 158 et 271 sont toujours fermées à la circulation.
Par ailleurs, suite à trois détonations ayant retenti depuis hier, le centre de déminage s’est rendu sur place dès ce matin à la demande du préfet. Deux munitions datant a priori de la 2nde guerre mondiale ont été trouvées et immédiatement prises en compte, puis détruits sur place.

Point de situation jeudi - 10h00

La prédecture de Charente-Maritime indique qu'après reconnaissance aérienne, l’étendue du sinistre est estimée à 170 hectares de forêt brûlée.
A ce stade deux foyers sont encore actifs et de nombreuses fumerolles restent visibles. Un renforcement du vent est annoncé en début de journée.

La situation nécessite l’engagement important des sapeurs-pompiers qui procèdent à des opérations de noyage afin de prévenir des reprises de feux. Des engins de déforestage sont déployés avec le concours de la commune et d’entreprises privées. Des moyens aériens seront engagés dans la matinée afin de fixer le feu par l’épandage de retardant.

De nombreux moyens déployés sur le terrain

  • 17 groupes de feu de forêt sont engagés soit :
  • 400 sapeurs-pompiers de la Charente-Maritime et des SDIS de toute la région Nouvelle-aquitaine et plus de 100 véhicules engagés.
  • Un sapeur-pompier a été incommodé par les fumées.
  • 20 gendarmes sont mobilisés.

Le Centre opérationnel départemental en préfecture reste activé. Il est recommandé de limiter tout déplacement dans le secteur et de respecter les consignes de circulation sur place.

Mise à jour jeudi - 6h30

La préfecture de Charente-Maritime a diffusé ce jeudi matin un communiqué indiquant que l'incendie de Bédenac "est fixé sur un périmètre de 150 hectares de forêt détruits, mais il n'est pas encore maîtrisé".
Le feu ne menace plus de zone d'habitation, et les conditions météorologiques annoncent un léger vent orienté nord.
Hier les rafales soufflaient à 40 km/h. Une reconnaissance aérienne est prévue au lever du jour.
La ligne LGV coupée une grande partie de la nuit a été rouverte vers 4h30 du matin, mais les trains circulent à vitesse réduite. Les trains ont été déviés par l'ancienne ligne et cela a occasionné d'importants retards.
Deux axes routiers restent fermés et font l'objet de déviation : la RD 158 à l'ouest de Bédenac et la RD271 au sud.

A 8 h ce matin, 400 pompiers sont engagés venus de Charente-Maritime et des SDIS de toute la région, avec plus de 100 véhicules engagés. 25 personnes ont été temporairement relogées.

Photos prises dans la forêt de Bédenac par Adrien Chainier

Incendie forêt de Bédenac (17)


Mise à jour mercredi - 21h30

Le préfet de Charente-Maritime indique que le sous-préfet de Jonzac et le directeur du service département d’incendie et de secours de Charente-Maritime se sont rendus sur place pour assurer la coordination des opérations.

La ligne LGV a été coupée, engendrant une perturbation de la circulation des trains dans la région. Les axes routiers suivant sont actuellement fermés et font l’objet de déviations de circulation :  RD158 à l'ouest de Bédenac, la RD271 au sud de Bédenac, la RD145 au sud ouest de Bédenac.

A 20h00, les moyens engagés sont les suivants :
- 450 sapeurs-pompiers, dont plusieurs groupes de la région Nouvelle-Aquitaine venus en renfort : 200 du SDIS17, et 250 renforts des SDIS 16, 33,19, 23, 24, 87, 47, 79, 86.
- 2 hélicoptères ont été envoyés sur zones pour procéder à des reconnaissances aériennes et 1 avion bombardier d’eau de la sécurité civile a procédé à des largages d’eau.
- 25 gendarmes du Groupement de gendarmerie départementale

Le feu ne menace pas de zone d’habitation à ce stade. Une dizaine de personnes a été regroupée par mesure de précaution à la salle des fêtes de Bedenac, ouverte par la commune.
La préfecture recommande de limiter tout déplacement dans le secteur et de respecter les consignes de circulation sur place.

Photos prises par Rémi Balester

incendie Bédenac (17)

Mise à jour mercredi - 19h30 

A 19h30, la situation du feu n’est pas fixée. La surface détruite est estimée à ce stade à 80 hectares de pins. Compte tenu de l’évolution de la situation, le préfet a activé le centre opérationnel départemental à la préfecture.
Les premières images de la forêt ravagée par l'incendie nous parviennent. Plus de 70 hectares de pin ont déjà été ravagés. 

Mise à jour mercredi - 19h

La salle des fêtes de Bédenac est ouverte pour accueillir les habitants qui seraient incommodés par les fumées.
Les précisions sur place de notre équipe. 
Incendie de forêt en cours à Bédenac : 150 pompiers mobilisés, des habitants évacués
Précisions de notre équipe sur place (Anthony Halpern et Cécile Landais)

150 pompiers et 30 camions luttent depuis 16h ce mercredi contre les flammes qui dévorent le bois de Nouzillon, à Bédenac, une petite commune située tout au sud de la Charente-Maritime. 
Dans ce secteur très boisé, les conditions sont actuellement très difficiles pour les soldats du feu qui sont confrontés à un fort vent. Ces conditions font craindre un risque de propagation. Selon notre équipe présente sur place, dix maisons ont déjà été évacuées à titre préventif. Le feu est en effet proche de certaines habitations. 
Le feu est proche de certaines habitations. / © A. Halpern, FTV
Le feu est proche de certaines habitations. / © A. Halpern, FTV
Un avion Dash (type Canadair) est attendu dans la soirée en provenance de Nîmes. Deux hélicopères sont déjà sur zone pour procéder à des reconnaissances aériennes. Le panache de fumée est visible à plus de 20 kilomètres.
La fumée est visible à plus de 20 kilomètres. / © A. Halpern, FTV
La fumée est visible à plus de 20 kilomètres. / © A. Halpern, FTV
Au pointage de 18h, 70 hectares de forêt de pins avaient déjà été ravagés. Le sinistre suscite l'inquiétude des habitants du secteur comme en témoigne cette vidéo postée par un internaute.
Les pompiers de Charente-Maritime ont demandé le renfort de leurs collègues de Charente et de Gironde. 
Trois routes départementales sont coupées : la D145, la D158 et la D271. 

La population est invitée à favoriser le passage des véhicules de secours, à éviter le secteur et ne composer le 18 qu'en cas d'extrême urgence.

Déjà en 1976, 1.000 hectares étaient partis en fumée près de Royan

Incendie forêt de la Coubre - 20/08/1976
En août 1976, un énorme incendie ravageait plus de 1.000 hectares de la forêt de la Coubre autour de Royan. Durant deux jours et deux nuits, les pompiers ont lutté contre le feu. Témoignage de Didier Besson, jeune lieutenant à caserne de La Rochelle cette année-là. - France Télévisions

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exercice de sauvetage du GRIMP sur les toits de la cathédrale de Périgueux

Les + Lus