Incendie à Saint-Denis : la colère du comédien Yannick Jaulin

© AFP
© AFP

L'acteur picto-charentais conteste la version de la mairie de Saint-Denis. Sa fille habitait l'immeuble détruit par les flammes, lundi soir. Selon Yannick Jaulin, le bâtiment était insalubre.

Par Hugo Lemonier

Soulagé, Yannick Jaulin n'en est pas moins en colère. Sa fille habitait l'immeuble qui a pris feu à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), lundi soir. La jeune femme a échappé miraculeusement aux flammes. Acculée, elle a pu descendre par l'échelle des pompiers avant que son appartement soit dévasté par l'incendie. Beaucoup n'ont pas eu cette chance : au moins cinq personnes ont été tuées et deux autres grièvement blessées dans ce drame.
Le maire adjoint chargé du Logement, Stéphane Peu, a affirmé que cet immeuble relativement récent de quatre étages, situé dans le centre de Saint-Denis, n'était "pas classé insalubre". Une version que conteste Yannick Jaulin.

L'illustration de "l'inertie des pouvoirs publics"

Coline Jaulin, la fille du comédien, avait acheté son appartement il y a un peu plus d'un an : "un studio tout à fait correct", estime son père. Depuis, les parties communes n'ont cessé de se dégrader. "Porte d'entrée défoncée, squateurs dans les caves et un appartement, immondices dans la cour", énumère Yannick Jaulin. "Ma fille était très inquiète".

"La co-propriété avait prévenu la mairie", raconte-il, "tout le monde était au courant". Mais, selon lui, les dégradations sont allées plus vite que l'action des pouvoirs publics. "Ce drame prévisible illustre l'inertie de la municipalité".

Indemne mais choquée, sa fille doit passer un examen médical ce mardi.
Publication sur la page Facebook de Yannick Jaulin / © Facebook
Publication sur la page Facebook de Yannick Jaulin / © Facebook

Sur le même sujet

Les + Lus