Cet article date de plus de 4 ans

L'audit sur la région Poitou-Charentes rendu public cet après-midi

La commission des finances de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes va prendre connaissance de l'audit réalisé sur les dérives financières de l'ex-Poitou-Charentes. Le document confirmerait les 130 à 200 millions d'euros d'impayés. Ainsi qu'une dette de plus de 400 millions d'euros.

C'est cet après-midi que l'on connaîtra le montant exact des derives financières dénoncées voilà quelques semaines par Alain Rousset, le Président d'APLC.

L'audit, commandé par Alain Rousset lui-même, permettra de connaître la nature de cet endettement qui pourrait comprendre plus de 100 millions d'euros d'emprûnts toxiques. Auxquels pourraient s'ajouter les crédits bails des TER et une accumulation de politiques coûteuses.

La capacité d'endettement de l'ancienne région atteindrait les 14 à 18 ans, alors que l'on parle de situation préoccupante à partir de 10 ou 11 années.

"Sans la fusion on peut se demander si on n'aurait pas constaté à moyen ou court terme la banqueroute, la faillite de Poitou-Charentes et de la gestion de Mme Royan" s'avance le président de la commission des finances d'APLC et membre de l'opposition Olivier Chartier. 

Selon les résultats de l'audit, des suites judiciaires pourraient être réclamées.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine politique réforme territoriale fusion des régions économie