La Grande course de trottinettes de retour à Bordeaux au profit de la lutte contre les cancers des enfants

Plusieurs centaines d’enfants sont attendus à Bordeaux ce samedi 11 septembre pour la Grande Course de Trottinettes. L’opération dédiée à la lutte contre les cancers pédiatriques permet de collecter auprès d’entreprises des fonds pour financer la recherche.
La Grande course de trottinettes a rassemblé 400 enfants en 2019 à Bordeaux
La Grande course de trottinettes a rassemblé 400 enfants en 2019 à Bordeaux © Jean-Luc Sansac - Le Paradis c'est ici

L’idée est née à Bordeaux en 2014. À l’initiative de Thomas Sibé. Cet homme âgé d’une quarantaine d’années souffre d’un cancer. Il propose alors à son ami Jean-Luc Sansac, à la tête d’une agence événementielle de venir en aide aux enfants victimes de cette maladie.

" Il m’a dit qu’il fallait qu’on fasse une course de trottinettes sur Bordeaux, pour les enfants, afin d’aider la recherche pédiatrique, je ne voyais pas trop où il voulait en venir, mais il a insisté et il a eu raison !"

Cette année-là, 70 enfants répondent à l’appel et près de 7 000 euros sont alors collectés. Ce sera la seule et unique course de Thomas Sibé. Le cancer l’emportera quelques mois plus tard.

Sept ans après, l’opération s’est développée et c'est désormais près de 500 petits trottineurs accompagnés de leurs parents qui se retrouvent chaque année sur les quais de Bordeaux.

Guillaume a repris le flambeau de son père et créé l’association Nire Laguna Thomas (« mon ami Thomas » en basque). Elle agit en faveur de la Ligue contre le cancer Gironde et de l’association Parentraide Cancer.

Grâce aux dons des entreprises, les enfants âgés de 6 à 10 ans courent sous les couleurs des entreprises partenaires avec une cape de super-héros.

Parents et enfants ensemble pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques
Parents et enfants ensemble pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques © Jean-Luc Sansac - Le Paradis c'est ici


Les cancers pédiatriques, 1ère cause de décès par maladie chez les moins de 20 ans

L’an dernier, la  Grande course de trottinettes a été annulée à cause de la crise sanitaire. Mais les enfants ont participé en envoyant des vidéos ce qui a permis de rassembler 8 000 euros.

 

Nous sommes fiers d’avoir récolté plus de 120 000 euros de dons au fil des années 

Jean-Luc Sansac

L’événement bordelais, qui verra bientôt le jour à Bayonne, évolue dans le sillage de l’opération Septembre en or, créée en 2012 aux USA. Moins connu qu’Octobre rose, dédié au cancer du sein, Septembre en or est un mois de mobilisation contre les cancers des enfants. 

Chaque année, 500 enfants et adolescents meurent encore du cancer en France et 6 000 en Europe. Malgré les progrès de la recherche, le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus d'un an.

Enjeu de santé publique

Des chiffres qui font froid dans le dos. Et pourtant, longtemps, les cancers pédiatriques ont été les parents pauvres de la recherche. Ils manquent de traitements adaptés et d’innovations.

Jusqu’à 2019, seulement 3 % du budget de l’Institut national du cancer (Inca) étaient dépensés pour les enfants, et l’effort de financement reposait essentiellement sur les associations.

Et la Ligue contre le cancer de rappeler que les cancers pédiatriques sont des maladies rares et hétérogènes regroupant plus de 60 types de cancers différents et représentant 1 à 2% des cancers diagnostiqués. Chaque année, en France, près de 2 500 nouveaux cas de cancers sont recensés chez les enfants, adolescents et jeunes adultes.

Cependant, grâce aux progrès de ces 20 dernières années, la survie à cinq ans des enfants et adolescents atteints de cancers s’est améliorée de manière très significative. Elle dépasse aujourd’hui 80%.

Mais « pour les 20% d’enfants en échec de traitement, la recherche est aujourd’hui le seul recours », rappelle la Fondation Gustave Roussy.

Samedi 11 septembre, sur les quais de Bordeaux, la Grande course de trottinettes apportera sa pierre à l’édifice. Les enfants et leurs parents sont attendus à proximité de la Maison écocitoyenne. Inscription obligatoire sur lagrandecoursedetrottinettes.fr.

Cette manifestation est gratuite. "Ce sont les partenaires qui font un chèque"  rapelle Jean-Luc Sansac.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque santé société cancer