Lalou Roucayrol, victime d'une avarie, se déroute vers Salvador de Bahia

Le trimaran "Arkéma" de Lalou Roucayrol et César Dohy est victime d'une avarie de coque au large des côtes Brésiliennes. Leur trimaran présente un problème de délaminage de la coque centrale du puits de dérive jusqu’à l’étrave.

Après avoir constaté un problème important au niveau de la coque centrale du Multi50 Arkema*, Lalou Roucayrol et César Dohy, en concertation avec l’équipe technique et l’architecte du bateau, ont donc  pris la décision de se dérouter vers Salvador de Bahia. Port distant de 220 milles nautiques, le trimaran devrait arriver sur zone en 24 heures. L’objectif pour le binôme étant de pouvoir effectuer une réparation de fortune leur permettant de repartir vers Itajaí et terminer ainsi leur édition de la Transat Jacques Vabre 2015.

Le trimaran "Arkéma" de Lalou Roucayrol et César Dohy est victime d'une avarie de coque au large des côtes Brésiliennes. Leur trimaran présente un problème de délaminage de la coque centrale du puits de dérive jusqu’à l’étrave.

On a le fond de la coque centrale qui est défoncé et il y a plusieurs fuites dans le compartiment avant. Soit on a touché un objet et on ne s’en est pas rendu compte, soit c’est délaminé. On verra quand on sortira le bateau. On n’était pas bien sur l’eau et en fait, on a pompé : la moitié de la coque centrale était pleine d’eau.  J’ai bricolé un truc avec des patches pour limiter les entrées d’eau, mais il y en a encore une à réparer donc on pompe régulièrement et on fait route sur Salvador pour réparer et pour finir la course.