L'identité du corps retrouvé calciné dans un champ enfin révélée

Le corps retrouvé calciné, à Saint-Vincent-de-Paul, dans les Landes, est bien celui de Julien L. qui avait disparu le 12 avril. Selon le parquet de Dax, la piste du suicide est privilégiée.

Son identité a été révélée ce jeudi 18 avril. L’autopsie menée par les gendarmes, suite à la découverte d’un corps calciné à Saint-Vincent-de-Paul, près de Téthieu dans les Landes, a livré ses premières conclusions. Il s’agit de de Julien L., un Landais de 45 ans qui avait fait l’objet d’un appel à témoins par les gendarmes de Dax. 

Un geste suicidaire

Règlement de compte, accident, les enquêteurs doivent désormais déterminer les circonstances qui ont mené à la mort du quadragénaire. “Aucune piste n’est pour l’instant écartée”, confirmait dans la matinée  la gendarmerie nationale. “L’homicide serait tout de même privilégié”, affirmait, de son côté, une source proche de l’affaire, au lendemain du drame.
Une version contredite ce vendredi 19 avril par un communiqué du parquet de Dax. "L’ADN du disparu a également été relevé sur le briquet retrouvé à proximité du défunt dans le champ", détaille Céline Bucau, vice-procureur .de la République.

L’autopsie réalisée a permis d’écarter toute lésion traumatique susceptible d’évoquer l’intervention directe et violente d’un tiers. L’hypothèse d’un geste suicidaire est privilégiée.

Céline Bucau

Vice-procureur de la République de Dax

Alertés par l'odeur

Dimanche 14 avril, des habitants du village avaient alerté les gendarmes, interpelés par une odeur désagréable et une “forme couchée dans un champ”. "C'est très sordide comme histoire. C'est incompréhensible que personne n'ait rien vu ou entendu", s'étonnait le maire de la commune, Henri Bédat.

Sur place, les forces de l’ordre avaient découvert le corps calciné d’une personne, à “30 mètres de la route”. “Un ratissage de la zone” ainsi qu’un “survol en hélicoptère” avaient été ordonnés.

Dans ce quartier calme, les interrogations sur le lien entre la disparition de Julien L. étaient dans tous les esprits. "Des morts comme ça, on en entend parler tous les jours, mais pas ici quand même, dans ce coin si calme", s'inquiète une habitante.

Un accompagnement a été mis en place pour aider les personnes qui ont découvert le corps de Julien L.