Tentative de meurtre à Saint-Paul-lès-Dax : une femme présentée à un juge d'instruction

Dans la nuit de dimanche à lundi 25 janvier, un homme de 49 ans a été la cible d’un tir à Saint-Paul-lès-Dax dans les Landes. Touché au niveau du cou, il a dû être transféré et opéré au CHU de Bordeaux. Son pronostic vital n'est plus engagé.

C’est sa compagne qui l’a amené aux urgences de Dax dans la nuit de dimanche à lundi. La victime, blessée par balle, souffrait d’une importante hémorragie au niveau du cou. Son état a nécessité son transfert à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux où il a été opéré. Ce mardi 26 janvier, son pronostic vital n'était plus engagé.
Sa compagne a rapidement été entendue par les policiers. Ses explications peu probantes sur les circonstances de ce drame ont entraîné son placement en garde à vue. Elle a nié être à l’origine du tir. Celle-ci a en effet mis en cause un individu avec lequel son compagnon aurait eu un différent. Ce dernier a été interpellé lundi 25 janvier et placé lui ausi en garde à vue. Les enquêteurs se sont rendus au domicile de la victime à Saint-Paul-lès-Dax où de nombreuses taches de sang étaient visibles.

Trois hypothèses

Au cours de sa garde à vue, la concubine de la victime est revenue sur ses dires, parlant d'une dispute au cours de laquelle son compagnon aurait tenté de se suicider. La tierce personne qui avait été placée en garde à vue a été relachée. "Après 48 heures d'investigations il y a plusieurs hypothèses qui sont envisageables", explique Rodolphe Jarry, procureur de la république de Dax.
"La première, c'est celle évoquée par la personne mise en cause à savoir la tentative de suicide de la victime. Deuxième hypothèse, c'est que ce soit la personne mise en cause qui soit à l'origine du coup de feu. Et dernière hypothèse, pourquoi pas et c'est d'ailleurs une piste qui a été investiguée qu'un tiers soit aussi mis en cause dans les faits qui nous interresse. Ce que nous avons décidé de faire, c'est de solliciter une ouverture d'information judiciaire criminelle donc la saisine d'un juge d'instruction pour continuer à enquêter sur ce dossier".

Et on considère que contre la concubine, on dispose d'indices graves et concordants qui nous permettent de suppposer à ce stade qu'elle pourrait être à l'origine de la blessure infligée à son compagnon.

Rodolphe Jarry

Celle-ci a donc été présentée à un juge d'instruction à Mont-de-Marsan cet après-midi. De nombreuses zones d’ombre restent à élucider dans cette affaire survenue, selon les premiers éléments, sur fond d’alcool. L'audition de la victime, dès que son état de santé le permettra, permettra d'en savoir plus.

Ecoutez l'intégralité de l'interview de Rodolphe Jarry (procureur de la république de Dax): 

 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité