Cet article date de plus de 5 ans

Une serre de tomates chauffée par une énergie renouvelable

L’Ecoserre des Grands Lacs s’est implantée à Parentis-en-Born (40). Cette écoserre, dont les 10 hectares sont dédiés à la production de tomates grappes, est chauffée à partir de la vapeur d’eau émise par l’unité de valorisation des déchets du SIVOM, cantons du pays de Born.

© France 3
Le principe de l’écoserre repose sur un système de culture hors-sol qui permet d’éradiquer la pollution, de cultiver des tomates qui ne connaitront jamais les pesticides ou autres répulsifs. Cette nouvelle technique de production permet aux agriculteurs de cultiver des aliments sains dans le respect de l’individu et de la planète.


Valorisation et performance

Cette valorisation a été rendue possible grâce à l’installation par TIRU (Groupe EDF) d’un réseau de chaleur en complément de la turbine électrique, qui permet de récupérer totalement la chaleur émise lors de l’incinération des déchets, et de la transformer en énergie verte. L’unité de valorisation énergétique des déchets ménagers de Pontenx-les-Forges va fournir 40 000 MWh par an de chaleur à l’Ecoserre des Grands Lacs, implantée à proximité.

Grâce à cette opération, la performance énergétique de l’unité de traitement des déchets va passer de 34% à plus de 80%. De son côté, l’écoserre va réduire considérablement son impact environnemental en n’ayant pas recours à une source combustible fossile pour sa production.
durée de la vidéo: 02 min 08
Ecoserre du Sivom


L' Ecoserre

L’Ecoserre des Grands Lacs est une serre nouvelle génération, dite « fermée ». Cette innovation technologique, encore peu répandue (seulement 15 hectares de serres fermées en France et 100 hectares dans le monde), répond à une démarche qualité et un engagement environnemental, avec un processus de protection biologique intégrée qui permet de tendre vers une production zéro pesticide.


Un projet territorial et créateur d’emplois

Ce projet contribue au dynamisme de l’économie et de l’emploi du département des Landes, en effet l’Ecoserre des Grands Lacs va créer 90 à 120 emplois directs, locaux et pérennes d’ici 5 ans. L’Ecoserre contribuera également à un meilleur bilan carbone : moins d’importation et moins de pollution liée aux transports.

A propos des acteurs du projet

Tiru {JPEG} Spécialiste de la valorisation des déchets, TIRU conçoit, construit et exploite des unités de traitement thermique, biologique et matière en France, en Grande-Bretagne et au Canada. TIRU est notamment l’exploitant de l’unité de valorisation énergétique des déchets du SIVOM des cantons du pays de Born.
SIVOM {JPEG} Le SIVOM des cantons du pays de Born est le syndicat mixte en charge de la gestion, de la collecte et du traitement des déchets ménagers du nord des Landes. Il gère un territoire de 16 communes qui regroupent près de 53 000 habitants.

L’ECOSERRE DES GRANDS LACS DE PARENTIS-EN-BORN CHAUFFÉE À PARTIR DE L’UNITÉ DE VALORISATION DES DÉCHETS VOISINE
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie technologies sorties et loisirs