nouvelle
aquitaine
Choisir une région

Le Limousin est la terre des "moins bonnes terres" comme se plait à le dire Pierre Bergounioux. Pourtant il est un domaine où cette ancienne région à la forte personnalité est fertile : la littérature !

Les écrivains, originaires du Limousin ou qui l’ont choisi, dont l’œuvre irrigue la société et inspire leurs contemporains sont nombreux. Petit tour d’horizon, forcement incomplet, au travers des archives de la télévision régionale ou comment donner envie de les lire ou de les relire.

Robert Margerit   / © INTERCONTINENTALE - AFP
Robert Margerit / © INTERCONTINENTALE - AFP

 

Robert Margerit

En 1950 dans "La littérature à l’estomac", un ouvrage trouve grâce aux yeux de Julien Gracq.

Le seul roman français qui m'ait vraiment intéressé depuis la Libération est un ouvrage obscur de Robert Margerit, MontDragon.

Robert Margerit, qui fut le rédacteur en chef du Populaire du Centre jusqu’en 1952 est l’auteur de nombreux romans dont une célèbre tétralogie sur la Révolution Française qui a obtenu le Grand Prix de l’Académie Française. 

Un ouvrage monumental et passionnant dont la rédaction l’a rendu quasiment aveugle. Son œuvre est presque toute disponible aux éditions Phebus. Il était un ami proche du doyen des lettres françaises, l’écrivain limousin Georges Emmanuel Clancier qu’il recevait souvent dans sa maison de Thias à Isle près de Limoges.

Portrait de Robert Margerit
(2000) - France 3 Limousin

 

Georges Emmanuel Clancier

Georges Emmanuel Clancier, GEC pour les intimes est le doyen des écrivains français. Romancier, poète, mémorialiste, son œuvre importante est une œuvre de mémoire. Que ce soit au travers de ses romans dont le fameux "Pain noir" adapté à la télévision par Serge Moati.
Georges Emmanuel Clancier / © AFP
Georges Emmanuel Clancier / © AFP

La poésie ou ses mémoires commencées avec "L’enfant double"  et achevées avec "Le temps d’apprendre à vivre" où il revient notamment sur l’engagement des écrivains dans la résistance et sur son travail à la RTF. La Bibliothèque de Limoges lui a consacré une importante exposition en 2013. Le catalogue de l’exposition était préfacé par un autre écrivain limousin de la mémoire, Pierre Bergounioux. Son oeuvre est disponible principalement chez Albin Michel, Gallimard et Robert Laffont.
Portrait de Georges Emmanuel Clancier
(2013) - France 3 Limousin

 

Pierre Bergounioux

Pierre Bergounioux / © Photo PQR Sud Ouest Maxppp
Pierre Bergounioux / © Photo PQR Sud Ouest Maxppp

 

Il a fait de sa vie soumise au temps qui passe le thème central de son œuvre. Marqué par son départ de la Corrèze pour Limoges d’abord, la banlieue parisienne ensuite, ll explore inlassablement la question des origines et du déracinement.

Il choisit les mots qui exprimeront sa pensée avec le soin que met l’entomologiste qui aurait pu devenir, à classifier les insectes. Son œuvre dispersée chez de nombreux éditeurs retrouve son unité dans les carnets où il s’examine avec soin. Quatre tomes de ces carnets de notes sont parus chez Verdier.
Portrait de Pierre Bergounioux
(1983) - France 3 Limousin

 

Pierre Michon

Né dans la maison de ses grands-parents à Chatelus le Marcheix dans la Creuse, il raconte avoir été sauvé par la littérature avec la publication en 1984 des "Vies minuscules". Il a reçu le Grand Prix de l’Académie Française pour son roman "Onze" dans lequel il décrit un tableau représentant les onze membres du comité de salut Public peint par Corentin.
Rencontre avec Pierre Michon
(2009) - France 3 Nantes


Ni le peintre ni le tableau n’ont existé, mais le récit prend corps grâce à une langue aux mots choisis comme des notes sur une portéePierre Michon vient de recevoir le Prix Marguerite Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre. Il est publié aux éditions Verdier et chez Gallimard.
Pierre Michon  / © FRANCOIS GUILLOT - AFP
Pierre Michon / © FRANCOIS GUILLOT - AFP

 

Richard Millet

Né à Viam en Corrèze, Richard Millet a longtemps fait partie du prestigieux comité de lecture des éditions Gallimard. Il est connu pour avoir été le découvreur du roman "Les bienveillantes" de Jonathan Littell qui a obtenu le Goncourt en 2006.

Ses positions controversées sur ce qu’il nomme le multiculturalisme et la publication d’un  "Éloge littéraire d'Anders Breivik" chez Pierre-Guillaume de Roux  l’ont conduit à quitter Gallimard après une polémique avec l’écrivain Annie Ernaux. Son œuvre est principalement disponible chez Gallimard et et POL.
Portrait de Richard Millet
(2007) - France 3 Limousin

 

© CC0 License - Pexels.com
© CC0 License - Pexels.com

 

Mathieu Riboulet

Portrait de Mathieu Riboulet
(2005) - France 3 Limoges
Né à Paris, Mathieu Riboulet a fait le choix de venir s’installer en Limousin, en Creuse. Il est le fils de Pierre Riboulet, l’architecte de la Bibliotheque Francophone Multimedia de Limoges.
Il a obtenu le prix Décembre en 2012 pour "Les œuvres de miséricorde" chez Verdier. Ses ouvrages sont également disponibles chez Gallimard et aux éditions Maurice Nadeau .
Après les attentats de Paris de janvier 2015 il publie chez Verdier avec l’historien Patrick Boucheron "Prendre dates" :  

Entrer dans l’obscurité de cette pièce sanglante et y mettre de l’ordre.

Mathieu Riboulet / © MEHDI FEDOUACH - AFP
Mathieu Riboulet / © MEHDI FEDOUACH - AFP

 

Alain Galan

Alain Galan a longtemps été journaliste à la Montagne en Corrèze après des débuts à la Dépêche du Midi. Si certains habitent une région, Alain Galan est lui habité par sa région, le Limousin et ses forêts, qu’il peint inlassablement dans ses romans dont le dernier "Peau en poil" vient d’être publié chez Buchet-Chastel. Il publie également des essais et de la poésie. On trouve ses romans chez Pygmalion reprises depuis par Flammarion et chez Gallimard.

Portrait de l'écrivain Alain Galan
(1983) - France 3 Limousin

 

Antoine Blondin

Antoine Blondin est un limousin d’adoption devenu plus limousin peut-être que les limousins eux-mêmes en habitant une grande partie de sa vie à Linards en Haute-Vienne.

Proche du mouvement des Hussards après avoir été remarqué par Roger Nimier qui en était un des principaux animateurs avec Michel Déon et Jacques Laurent, Blondin a commencé sa carrière dans la presse d’extrême droite.

Portrait d'Antoine Blondin
(1971) - Limoges (ORTF)


Il collabore ensuite à de nombreux journaux dont le journal l’Équipe dans les colonnes duquel  il contribua à forger par ses chroniques la légende du Tour De France. Il évoque l’alcool, qui tenait une grande place dans sa vie, dans « Un singe en hiver » qui sera adapté au cinéma par Henri Verneuil. Ses œuvres sont disponibles chez Robert Laffont et surtout à la Table ronde

Antoine Blondin / © Zumapress
Antoine Blondin / © Zumapress

 

Marcel Jouhandeau

Fils d’un boucher de Guéret, Marcel Jouhandeau est le peintre des mœurs provinciales au travers de ses chroniques de Chaminadour, le nom dont il avait baptisé la capitale du département de Creuse.
Rencontre avec Marcel Jouhandeau
(1969) - ORTF Limousin

Sa vie de couple agitée sera aussi le motif de plusieurs de ses œuvres. Auteur d’articles antisémites, il se rend en Allemagne, à Weimar, en 1941 avec d’autres écrivains français à l’invitation de la Propaganda Staffel. Mort en 1979, il est inhumé à Rueil-Malmaison.

Ses livres sont principalement édités chez Gallimard à l’exception de sept d’entre eux publiés chez Grasset  à la suite d’une brouille entre Marcel Jouhandeau et Gaston Gallimard.
Marcel Jouhandeau / © AFP
Marcel Jouhandeau / © AFP

 

Jean Blanzat

Né à Domps en Haute-Vienne en 1906 Jean Blanzat est un romancier qui s’est particulièrement distingué pendant la seconde Guerre Mondiale comme résistant au sein du groupe "du musée de l’homme". L’académie Française lui décernera son grand Prix en 1942 pour "L’orage du matin", faisant de cette distinction un acte de défi.

Après la guerre il travaille aux éditions Grasset puis Gallimard. Il a reçu le prix Femina en 1964 pour "Le Faussaire". Georges Emmanuel Clancier lui rend un hommage appuyé dans le dernier volume de ses mémoires "Le temps d’apprendre à vivre" paru aux éditions Albin Michel.
Jean Blanzat interrogé par Pierre Dumayet
1964 (ORTF) - ORTF

 

Claude Duneton

Il était "comme une truie qui doute" le titre du premier ouvrage avec lequel il a rencontré le succès, après son "Parler croquant" publié par Stock.
Corrézien amoureux des mots, Claude Duneton a passé une partie de sa vie à récolter les expressions qui nourrissaient ses livres et les chroniques qu’il donnait au Figaro et à l’Humanité.

Comédien, il a souvent collaboré aux programmes de France 3 notamment en présentant plusieurs années de suite le magazine Aleas qui était fabriqué par France 3 à Limoges. Il a tourné pour le cinéma et beaucoup joué au théâtre. Parisien souvent, il n’oubliait pourtant pas longtemps Lagleygeolle en Corrèze.
Portrait de Claude Duneton
(2013) - France 3 Limousin

 

Pierrette Fleutiaux

Née en Creuse, Pierrette Fleutiaux a obtenu le prix Femina en 1990 pour son roman "Nous sommes éternels" paru aux éditions Gallimard.
Auteur d’une œuvre importante elle vient de publier "Destiny" aux éditions Actes sud.

Entretien avec Pierrette Fleutiaux
(2016) - France 3 Limousin

 

© Pexels.com
© Pexels.com

 

Jean-Guy Soumy

Jean-Guy Soumy est creusois. Il vit depuis toujours dans la région de Bourganeuf. Il a écrit pour Armand Colin, des manuels de mathematiques, la matière qu’il enseigne. Mais ce sont ces romans qui l’ont fait connaitre.

Ses premiers livres , notamment Moissons délaissées (1992), Les Fruits de la ville (1993) et Le Bouquet de la Saint-Jean (1995) chez Robert Laffont ont connu un succés immediat.

Il écrit régulierement sur les livres dans le Populaire du Centre.
Portrait de Jean Guy Soumy
(2003) - France 3 Limousin

 

Claude Michelet

Claude MIchelet / © DIARMID COURREGES - AFP
Claude MIchelet / © DIARMID COURREGES - AFP

 

Agriculteur en Corrèze, fils du ministre du Général de Gaule Edmond Michelet, Claude Michelet a publié son premier roman au milieu des années soixante.

Il a connu un immense succès avec sa saga sur la famille Vialhe et sur le petit village de Saint-Liberal. "Des grives au loups" adapté à la télévision par Philippe Monnier dont le générique était chanté par Charles Dumont , suivi par "Les palombes ne passeront plus", "L'appel des engoulevents" et "La terre des Vialhe".

Tous ses livres, ancrés solidement dans la terre corrézienne, sont publiés aux Editions Robert Laffont qui viennent de publier ses memoires intitulés "Brut de décoffrage".
Portrait de Claude Michelet
(2015) - France 3 Limousin

 

Michel Peyramaure

Fils d’un imprimeur de Brive-la-Gaillarde, Michel Peyramaure a fêté en 2014 ses 60 ans d’écriture. Journaliste à la Montagne (www.lamontagne.fr) en Correze il publie son premier roman en 1954 chez Robert Laffont.  Auteur d’une centaine d’ouvrages, romans historiques, biographies, livres d’histoire, Michel Peyramaure a recu le Prix Alexandre Dumas ainsi que le grand Prix de Littérature de la Societe des Gens de lettres pour l’ensemble de son œuvre.
Rencontre avec Michel Peyramaure
(2014) - France 3 Limoges

Denis Tillinac

Journaliste à la Dépêche du Midi  et à la Montagne, Denis Tillinac a noué avec le succès avec "Spleen en Corrèze". Amoureux des livres il a dirigé pendant plusieurs années les éditions de la Table Ronde.
Il vient de publier un essai "l’Âme française" pour démontrer que de son point de vue l’identité françaises serait en train de se diluer dans la mondialisation.

Portrait de Denis Tillinac
(2003) - France 3 Limousin

 

© Pexels.com
© Pexels.com

 

Christian Signol

Christian Signol / © DIARMID COURREGES - AFP.png
Christian Signol / © DIARMID COURREGES - AFP.png

 


Il est sans doute l’un des écrivains français les plus lus. Il connait un grand succès dès la parution de son premier roman "Les cailloux bleus". Ce succès, qu’il attribue à "plus de transpiration que d’inspiration" ne s’est depuis jamais démenti.

En 1990 il publie sa trilogie romanesque autour de "La Rivière espérance". Cette suite de romans sera adaptée à la télévision par Josée Dayan en 9 épisodes de 1 heure 40, redonnant vie au passage des gabares sur la Dordogne.
Christian Signol
Portrait de Christian Signol (2012) - France 3 Limousin

Comme Pierre Bergounioux dont il est l’ami, il explore à sa façon la question des origines et celle de l’âme du peuple limousin. Publié à l’origine, comme beaucoup d’ecrivains du Limousin par les éditions Robert Laffont, il est un pilier depuis la fin des années 90 des éditions Albin Michel.

Jérôme et Jean Tharaud

On ne lit plus guère aujourd’hui les frères Tharaud. Nés tous les deux à Saint-Junien en Haute-Vienne (Jerome en 1874, Jean en 1877), ils ne se prénommaient en fait ni Jerome ni Jean, mais Ernest et Charles. C’est Charles Peguy qui les rebaptisa.
Les frères Tharaud
L'hommage aux frères Tharaud, ecrivains de Saint-Junien (Haute-Vienne), membres de l'Académie Française. (2003)

Écrivains à quatre mains, le cadet livrait le premier jet et l’ainé se chargeait des finitions. Cette façon de travailler en osmose posa d’ailleurs un problème à l’Académie Française lorsqu’elle reçut Jerome en 1938. Un problème qui fut résolu lorsque Jean rejoignit la Coupole en 1946.

Leur œuvre abondante couvre un large registre, du roman campagnard aux chroniques orientales. Très marqués à droite, ils furent les reflets des préjugés de leur temps.

Madeleine Chapsal

Madeleine Chapsal  / © Bertrand Guay - AFP
Madeleine Chapsal / © Bertrand Guay - AFP

 

Journaliste, Madeleine Chapsal a collaboré à la création du magazine l’Express aux cotés de Jean-Jacques Servan-Schreiber. Elle dit souvent que bien que née à Paris, ses racines sont Limousin, à Eymoutiers. 

Portrait de Madeleine Chapsal
(2004) - France 3 Poitiers

 

Elle parraine dès l’origine la Fête du Livre de Limoges mais elle conserve un fort attachement au Poitou-Charentes et à la ville de Saintes, la ville de son père.
Écrivain du couple, de la séparation et des sentiments, Madeleine connu un immense succès avec "La maison de jade".

En Limousin où souffle l’esprit.

Cette liste d’écrivains n’est pas bien sûr exhaustive. Elle ne demande qu’à être enrichie au fil du temps et des livres que nous lisons.
© Pexels.com
© Pexels.com