LGV Poitiers-Limoges : la déclaration d'utilité publique annulée ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel .

Le rapporteur public devrait demander demain mercredi devant le Conseil d'Etat l'annulation de la déclaration d'utilité publique (DUP) concernant la LGV entre Poitiers et Limoges. L'information a été rendue publique par des opposants qui ont pu avoir accès aux conclusions de son rapport.

L'audience devant le Conseil d'Etat n'aura lieu que demain mercredi 23 mars mais déjà les opposants au projet de LGV, comme la CRI ( coordination des riverains et impactés) se félicitent de cette avancée. L'arrêt du Conseil d'Etat devrait être rendu dans une dizaine de jours.

"Si le Conseil d’Etat annule effectivement le décret de DUP, il faudra agir très vite pour stopper le gaspillage financier et environnemental lié au remembrement. Il faudra aussi stopper l’inutile constitution de réserves foncières paralysant les initiatives économiques locales" indique la CRI dans un communiqué.



Un décret d'utilité publique signé par Manuel Valls

Selon les associations d'opposants le  rapporteur demandera l'annulation du décret du 10 janvier 2015 signé par le Premier ministre, Manuel Valls, "déclarant d’utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation de la ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges".  Si le rapporteur parvient à convaincre ses collègues et si ce décret de DUP est annulé, le Conseil d'Etat "contredirait le Premier ministre et certains grands élus de Haute-Vienne", ajoute la CRI.



Une ligne pas rentable pour la Cour des Comptes

L'avis du rapporteur général va en revanche dans le sens de la  Cour des Comptes qui avait jugé que ce projet de LGV serait un gouffre financier ajoutant qu'elle n'aurait pas plus de 3,3% de rentabilité. Le Conseil d'Etat avait déjà émis un avis défavorable en 2014 mais le gouvernement et le président de la République, favorable au projet, n'en avaient pas tenu compte.



Pour le porte parole de la CRI, Marcel Bayle cette annulation ne signifierait pas la fin du projet. Il pense que « les promoteurs de la LGV vont probablement redemander qu’une nouvelle DUP soit prise malgré l’annulation de la première ». Au total, huit recours ont été déposés devant le conseil d'Etat par les opposants à la LGV



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité