L'électricité coupée pendant près de 3 heures dans la nuit en Lot-et-Garonne, un acte volontaire

© France 3 - C. Roland
© France 3 - C. Roland

Des dizaines de milliers d'habitants ont été privés d'électricité dans le département pendant la nuit. Selon RTE, il s'agit de coupures volontaires liées aux mouvements sociaux. D'autres interruptions ont été constatées à Périgueux et à Bordeaux, dans le secteur de la gare St Jean ce matin.

Par CA

L'électricité a été coupée pendant près de trois heures la nuit dernière en Lot-et-Garonne. Elle est maintenant rétablie.
 

L'incident a commencé aux alentours d'une heure et demi et s'est terminé vers quatre du matin selon les secteurs.

Un grand quart du département a été victime de ces longues coupures de courant, notamment dans le nord-ouest et le centre.

"Des personnes sont intervenues sur le poste électrique de Castelnau-sur-Gupie au nord de Marmande pour procéder à des coupures volontaires" explique un communiqué du réseau RTE de la Nouvelle-Aquitaine.

"Cet acte a entraîné une coupure de 62 megawatts, ce qui correspond à 55 000 foyers à Marmande et aux alentours" précise t-il.
 


Selon les pompiers, aucun incident n'est à déplorer. "Personne n'a été bloqué dans un ascenseur fort heureusement".

Cependant les personnes dormant avec des appareils respiratoires ont pu être perturbées.

Si les premiers clients ont été réalimentés en un quart d'heure, d'autres ont dû attendre plusieurs heures.

Le groupe RTE, qui assure le transport de l'électricité haute et très haute tension, a annoncé son intention de porter plainte, ce qu'il fait systématiquement dans ces cas là.

"Nous respectons le droit de grève des salariés mais nous condamnons les actes de malveillance. On considère que ces actions ne correspondent pas à la mission de service public à laquelle sont attachés les employés de RTE" ajoute le communiqué.

La Nouvelle-Aquitaine a déjà été impactée par des coupures volontaires ces dernières semaines, notamment le 10 décembre en Gironde. L'action avait été revendiquée par la CGT Energies 33.

Par ailleurs une autre interruption du réseau a été signalée en Dordogne aux alentours de 9 heures.
 

Vers 10 heures, c'est le secteur de la gare St-Jean à Bordeaux qui était à son tour touché par une coupure de courant.
 

Les + Lus