Le marcassin Woody retrouvera sa maison en Lot-et-Garonne

Publié le
Écrit par France 3 Aquitaine

Face à la mobilisation pour restituer le marcassin à sa maîtresse, la préfecture du Lot-et-Garonne annonce qu'il va pouvoir retrouver Véronique. Elle avait engager une procédure devant le tribunal administratif pour obtenir le retour de son petit protégé qui lui avait été enlevé, car considéré comme un animal sauvage.

Woody ne devrait pas attendre plus longtemps pour retrouver sa maîtresse. Le jeune marcassin a soulevé un vent d'émotion à tel point que le Préfet de Lot-et-Garonne a pris l'initiative, devançant la procédure. Son cas devait être examiné lundi 24 janvier par le tribunal administratif de Bordeaux. 

"Le Préfet de Lot-et-Garonne, alerté par de nombreuses prises de position en faveur d’une habitante du département qui avait recueilli un jeune marcassin a réexaminé cette situation." a fait savoir la Préfecture dans un communiqué.

Véronique Consolo, une habitante de la commune de Lédat, près de Villeneuve-sur-Lot, ne voulait pas se séparer de cet animal qui avait trouver refuge chez elle, fuaynt les chasseurs. 
Tout petit, elle l'a nourri, a bien essayé de le remettre dans la nature, en vain. Le marcassin se trouvait décidément très bien dans sa famille d'accueil. 

Oui mais voilà. Lorsqu'elle a voulu faire les démarches pour déclarer cet animal non domestique en préfecture, le couperet est tombé. C'est non. Le règlement, c'est le règlement. Animal devenu familier ou pas. 

C'était sans compter sur la détermination de la maîtresse de Woody. Qui engage une procédure devant le tribunal administratif. 

Une mobilisation sur les réseaux

La situation de l'animal fait réagir et la toile s'emballe pour demander la restitution de Woody a celle qui l'a sauvé. Il n'en fallait pas plus. 

La Préfecture a donc revu sa position avant de mobiliser le tribunal pour cet animal qui a été régularisé in extremis :

"Au vu de l’ensemble des éléments portés à sa connaissance, notamment les faits ayant amené à recueillir l’animal, et après les échecs de la détentrice à le rendre à son milieu naturel, a décidé de régulariser cette situation, considérant qu’il s’agissait de la moins mauvaise solution." ( communiqué de la préfecture).

Mais la préfecture préfère aussi rappeler dans son communiqué qu'on ne fait pas ce que l'on veut avec un animal qui évolue dans un milieu naturel : 

"Il convient à ce titre d’attirer l’attention sur le fait que les animaux sauvages de ce type ne doivent pas être prélevés dans le milieu naturel. La relation de socialisation avec un humain ruine leurs chances de survie dans le milieu naturel." 

Mais cette fois, c'est bien Woody qui est venu chez Véronique se blottir contre une truie domestique au fond du jardin. Et pour éviter une mort probable.