Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : le procès est reporté

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Ce mercredi 19 juillet avait lieu le procès concernant l'affaire Laroque-Timbaut. Mais après les réquisitoires, un supplément d'information a été demandé. L'étude des faits continue et le procès est reporté à une date ultérieure.

Par Anne-Flore Roulette

Le 18 juin dernier, un agriculteur a été attaqué par un présumé individu fiché S. L'agression a eu lieu vers 20h45, alors qu'Yves Boussuge labourait son champ avec un collègue sur la commune de Laroque-Timbaut. L'agresseur présumé, interpellé peu de temps après aurait prononcé "Allahou Akbar" avant de commettre son geste.

Ce 19 juillet avait lieu le procès pour "acte de violence volontaire avec arme" de l'agresseur présumé. La salle d'audience affichait complet, ce mercredi, avec une cinquantaine d'agriculteurs venus soutenir la victime.

L'avocate de la victime, Me Sophie Grolleau, avait demandé la requalification de l'agression en "acte terroriste" avec "préméditation". Mais lors des réquisitoires en début d'après-midi, le parquet a demandé le rejet tant de l'acte terroriste que de la qualification criminelle.

Le président du tribunal n'a pas suivi les réquisition du Parquet , mais il a demandé un renvoi de l'instruction pour approfondir l'affaire. Selon la défense, Me Céline Pascal, c'est une bonne chose qui estime que cela permettra d'apaiser les tensions de l'affaire.


Ça va éclaircir l'enquête. Et j'ai bon espoir qu'elle permettra de révéler qu'il n'y avait aucun lien avec un acte terroriste. 



S'il n'a pas encore tranché, le président du tribunal n'a cependant pas laissé l'affaire au parquet antiterroriste de Paris comme l'avait demandé Me Sophie Grolleau, l'avocate de la victime. 



Reportage complet à revoir

Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : procès reporté


A lire aussi

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus