• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Festival international de journalisme de Couthures : voici ce qui vous attend !

La première édition du festival s'est tenue en 2016 / © Thierry Breton / MaxPPP
La première édition du festival s'est tenue en 2016 / © Thierry Breton / MaxPPP

A compter de ce vendredi, et jusqu'à dimanche 15 juillet, les férus d'info ont rendez-vous à  Couthures-sur Garonne pour s’interroger sur l’information et échanger avec les nombreux journalistes présents.  Le parrain de cette 3e édition n'est autre que Benoît Poelvoorde. 

Par Christine Le Hesran

A l'ombre des platanes, en bord de Garonne, l'endroit est propice au débat, aux palabres, à l'échange. Et  Couthures voit cette année plus grand. Avec toujours le même objectif : l’interrogation citoyenne sur l’information. 


Lové dans un méandre du fleuve, ce village de 400 habitants vit à un rythme bien particulier durant ces 3 jours. Partage, échange en plein air. Un cadre idyllique, loin du feu de l'actualité, pour se poser les bonnes questions sur l'information, le fonctionnement des médias. Bref, prendre le temps, si précieux par les.. temps qui courent. 

Refaire le monde à minuit en bord de Garonne, c’est l’esprit de ce festival animé par les différentes rédactions.

 

Un festival ouvert à tous les curieux

Louis Dreyfus, président du groupe Le Monde explique pourquoi son équipe s'investit à la tête de ce festival : "Il y a une forte demande pour que l'on parle de notre métier,  une véritable appétence pour ce genre de rencontre, à l’heure du journalisme virtuel.

Les lecteurs, les citoyens et les journalistes ont besoin de se rencontrer et d’échanger. Il y a aussi le b
esoin d’avoir quelque chose de très incarné."

On a aussi besoin de parler aux jeunes générations.

Le groupe le Monde et ses journalistes répondent aussi à un besoin de sortir de Paris pour aller au contact du public. Le sud ouest et Couthures en particulier les séduisent. "On a vocation à l’ancrer dans la région, à inscrire ce festival dans la durée."

 

Un parrain stimulant


A chaque édition, son parrain. MC Solaar pour la première, Barbara Hendricks l'an dernier et... un grand amateur de lecture et littérature leur a dit oui cette année !  Benoît Poelvoorde. Il est aussi le créateur d'un festival "L'intime festival de Namur". Une présence stimulante pour les festivaliers et les débats.


Laurence Corona a créé ce festival il y a trois ans "par goût des difficultés "!  Un lieu qui l'a conquis car "il peut induire un comportement différent", faciliter l'échange.  C'est la rencontre d'un village et d'un contenu exigent, " Ce contraste là induit la convivialité."
 

 

Fabrice Lhomme et Gérard Davet, les deux enquêteurs du Monde avec les élèves de l'Ijba ce mercredi matin, lors de la présentation du festival international du journalisme. / © Christine Le Hesran
Fabrice Lhomme et Gérard Davet, les deux enquêteurs du Monde avec les élèves de l'Ijba ce mercredi matin, lors de la présentation du festival international du journalisme. / © Christine Le Hesran

"On se remet en cause"


Déjà présent l'an dernier, le binôme d'enquêteurs du Monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet signent à nouveau avec enthousiasme : 

On a redécouvert le plaisir d'être interrogé et d'être en relation directe avec le public, avec des questions que l'on ne nous pose jamais à Paris !

Au delà des lecteurs, c'est aussi se rapprocher des citoyens
 

Au coeur du débat pour cette édition : les relations journalistes et politiques. Quel est ce lien ? Emmanuel Macron a décidé de tourner la page de cette complicité d’avant. "On est sensible au fait qu’il y a cette volonté de crever l’abcès."

 

France 3 Aquitaine partie prenante


Parmi les premiers invités : Jean-Michel Apathie, David Pujadas, Hugo Clément, Florence Aubenas et beaucoup d'autres et côté politiques Alexis Corbière, Julien Dray entre autre...

France 3 Nouvelle-Aquitaine s'associe à ce festival, tout naturellement. Sa directrice, Laurence Mayerfeld, témoigne de l'engagement de la chaîne. "On est acteur du territoire. L'Info de proximité est sollicitée par les Français. A l'heure des fake news,  la meilleure manière de se battre, c'est sur les marques." Question de crédibilité.  Le journal Sud-Ouest est également partie prenante. 
 

Une attention portée au milieu rural


Les collectivités aussi veulent porter ce festival : " Cette attention portée à 30 ou 40 % de la France, ce milieu rural " tient à coeur au président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset. Le département du Lot-et-Garonne, la communauté de communes de Marmande et Couthures apportent leur soutien. 

 

Huit mille festivaliers en 2017

Le festival veut prendre son envol ! Près de 5 000 personnes étaient venues en 2016, 8 000 l'an passé. Le week-end du 14 juillet 2018, le festival entend bien faire vivre le débat sur les bords de Garonne, à l'ombre des platanes, en toute décontraction.

 ► En savoir plus sur le site :  festivalinternationaldejournalisme.com

 
A la conférence de presse de présentation du festival, les collectivités apportent leur soutien. / © christine le hesran
A la conférence de presse de présentation du festival, les collectivités apportent leur soutien. / © christine le hesran


 

Le cru 2018 :

7 thématiques abordées : 

  • intelligence arti­ficielle, vivre avec les robots 
  • les chemins de l’exil
  • après ­#metoo, où sont les hommes ?
  • vins du futur, futur du vin
  • journalisme et politique, fatale attraction
  • éducation à l’information : tout est à (re) faire
  • journalistes, des histoires de l’immédiat ?

Les rédactions présentes :
Groupe Le Monde : Le Monde, Télérama, L’Obs, Courrier international, La Vie, Le Monde diplomatique et Le HuffPost, en partenariat avec Sud-Ouest, France 3 Nouvelle-Aquitaine, Le Temps (Suisse), La Libre Belgique
Soutien de la région Nouvelle-Aquitaine, du département du Lot-et-Garonne, de Val-de-Garonne Agglomération et de la ville de Marmande.

Le festival «off» :
 Le Kiosque international s’intéressera au regard des journalistes étrangers sur leurs drôles de collègues français
 Les rencontres avec Florence Aubenas (Le Monde), Sophie Fontanel (L’Obs), Luc Bronner (Le Monde), Eric Chol (Courrier international) et Pierre Murat (Télérama)
 Les rencontres avec des photographes, illustrateurs et dessinateurs de presse
 Le speed-dating pour passer 15 minutes en tête à tête avec un journaliste
 L’Apéro Sud-Ouest
 Le débriefing quotidien des intervenants et des festivaliers en bord de Garonne
 Le rendez-vous de Pierre Haski (L’Obs) au clair de lune
 L’atelier podcast
 L’atelier Éducation à l’information avec l’association Entre les lignes
 La P’tite Rédac des 5-12 ans et l’atelier Snapchat pour les ados
 Des projections de films et documentaires, des concerts, performances et DJ-sets
 La finale de la Coupe du monde en direct sur la place de l’église le 15 juillet
 Les événements proposés par Reporters sans frontière et Colibris, associations partenaires du festival.

Pour les enfants et adolescents : des ateliers d’initiation au journalisme afin de permettre aux festivaliers de venir en famille.
Le soir :  concerts, performances et DJ-sets  sur la place du village.

Sur le même sujet

Réactions le 21 septembre après le refus d'achat du Parking Montaigne par le promoteur

Les + Lus