• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Incendie du futur hôtel de luxe de Sainte Livrade : les propriétaires sont effondrés

La partie restaurant de l'hôtel a été complètement ravagée par les flammes / © JM Daguenet/F3 Aquitaine
La partie restaurant de l'hôtel a été complètement ravagée par les flammes / © JM Daguenet/F3 Aquitaine

Philippe et Alina travaillaient depuis des années sur le projet d'un établissement haut de gamme du côté de Villeneuve-sur-Lot, au nord d'Agen. A quelques semaines de l'ouverture, tout a brûlé dans un incendie. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs.

Par CA

C'est en larmes qu'Alina évoque le drame. "J'essaie de trouver la force, la force d'avancer" dit-elle.

Dimanche matin, c'est un projet qu'elle a porté à bout de bras, pendant dix ans, qui s'est écroulé, d'un seul coup.

L'incendie, déclaré aux premières heures de la matinée, a ravagé la majeure partie du bâtiment.

Les travaux étaient sur le point de s'achever. Le site était flambant neuf, comme le montrent les photos postées sur la page facebook de ce qui devait "Le Domaine de Bugatel".
 
Les photos du Domaine de Bugatel, à Ste Livrade, en Lot-et-Garonne, publiées sur la page facebook de l'hôtel, avant l'incendie / © Domaine de Bugatel
Les photos du Domaine de Bugatel, à Ste Livrade, en Lot-et-Garonne, publiées sur la page facebook de l'hôtel, avant l'incendie / © Domaine de Bugatel
 
Les photos du Domaine de Bugatel publiées sur la page facebook de l'établissement avant l'incendie / © Domaine de Bugatel
Les photos du Domaine de Bugatel publiées sur la page facebook de l'établissement avant l'incendie / © Domaine de Bugatel

L'hôtel devait proposer des chambres de charme en bordure du Lot, ainsi qu'un restaurant gastronomique, un espace de balnéothérapie, une cave à vin, une rhumerie...et même des promenades en gabarre.

La piste criminelle privilégiée


Philippe, le propriétaire, reste sans voix. "Je ne comprends pas" répète t-il. Il ne veut pas croire à la piste criminelle. Et pourtant.

Les enquêteurs ont retrouvé des traces suspectes dans les décombres. Ils privilégient pour l'instant un acte malveillant.  Ils attendent de recevoir, mercredi, un chien spécialement dressé à la recherche des causes des départs de feu pour trouver de nouveaux indices.

Dix-sept salariés sur le carreau


Aline et Philippe devaient employer 17 salariés, dont un directeur, un grand chef, des cuisiniers, des serveurs... La reconstruction sera t-elle possible ? Rien n'est moins sûr, d'autant que le couple devra, d'abord, se relever financièrement.


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
Incendie du futur hôtel de Sainte-Livrade : les propriétaires effondrés

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus