Féminicide en Lot-et-Garonne : un homme de 58 ans placé en détention provisoire

Le parquet d'Agen a ouvert une enquête pour "homicide volontaire sur concubin" et demandé le placement en détention provisoire du conjoint de la victime, retrouvée morte à Armillac ce 11 juin.

© France 3 Aquitaine

L’auteur présumé sera déféré au parquet dans la matinée. 

La femme de 55 ans avait été retrouvée morte ce vendredi 11 juin, tuée par arme blanche. Son concubin a été retrouvé à Saint Pée sur Nivelle dans les Pyrénées-Atlantiques, le 12 Juin et placé en garde à vue. Il a avoué être l'auteur du crime.

Porté disparu

C'est parce qu'il avait été porté disparu que ce 11 juin 2021, les gendarmes de Saint-Pée-sur-Nivelle dans les Pyrénées-Atlantiques recherchaient cet homme de 58 ans et qu'ils se sont rendus au domicile de sa concubine situé à Armillac, en Lot-et-Garonne. C'est là qu'ils découvrent le corps sans vie de la femme, âgée de 55 ans, décédée par arme blanche quatre ou cinq jours auparavant. 

Le samedi 12 juin au matin, les forces de l'ordre ont retrouvé son concubin, chez lui, à Saint-Pée-sur-Nivelle et l'ont placé en garde à vue. Toujours selon le parquet, il a avoué être l'auteur du coup de couteau qu'il aurait porté lors d'une dispute. Il n'était pas connu des services de police et aucune plainte de la part de la victime n'avait été déposée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féminicide société femmes sécurité police faits divers