• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestation des Gilets jaunes en Limousin : quelle organisation pour continuer ?

Un barrage filtrant tenu en Corrèze par les Gilets jaunes lundi 19 novembre 2018. / © Mathilde Brazeau - France 3 Limousin
Un barrage filtrant tenu en Corrèze par les Gilets jaunes lundi 19 novembre 2018. / © Mathilde Brazeau - France 3 Limousin

La journée du 17 novembre passée, la mobilisation s'est poursuivie dimanche, et en ce lundi 19 novembre plusieurs points de blocage sont actifs en Creuse, Corrèze et Haute-Vienne. Les Gilets jaunes maintiennent le cap mais comment s'organisent-ils et jusqu'à quand vont-ils tenir ? 

Par Hélène Abalo

Lundi 19 novembre 2018 en Limousin au petit matin. Le thermomètre extérieur affiche par endroits des températures inférieures à zéro degré. Un contraste avec un week-end encore doux sur la région. Mais ce froid soudain ne les décourage pas : les Gilets jaunes restent mobilisés sur l'ensemble des trois départements de la Haute-Vienne, la Creuse et la Corrèze. Sans logistique particulière, sans organisation syndicale, comment les Gilets jaunes vont-ils pouvoir tenir plus longtemps ? Certains parlent pourtant de poursuivre toute la semaine.  En Haute-Vienne, quelques-uns Gilets jaunes prônent le rapprochement entre tous les groupes organisateurs. 

Café, nourriture, la logistique se met en place. Sur des points de blocages, les riveraines solidaires viennent ravitailler les troupes. Des routiers, bloqués pendant quelques minutes par les barrages filtrants en profitent pour laisser sur place bois et palettes pour alimenter les braseros. 

Au nord de Limoges, un hôtelier du secteur a même proposé d'ouvrir ses douches aux Gilets jaunes pour "qu'ils tiennent le coup le plus longtemps possible."
 


 J'ai déposé une semaine de congés et pour que je puisse aller me reposer, d'autres viennent prendre la relève

 

Sur un autre barrage filtrant, en Corrèze, notre équipe de reportage a croisé un commerçant qui, contrairement à tous les autres lundis,  n'a pas levé le rideau ce matin. A ses côtés, un auto-entrepreneur qui a aménagé son emploi du temps, un autre salarié qui a déposé quelques jours d'absence, ou encore des retraités et des demandeurs d'emplois. Tous espèrent tenir encore un peu et même davantage...

Des irréductibles ?

Le mouvement va-t-il se poursuivre de la même façon ? Sur les réseaux sociaux quelques voix s'élèvent pour évoquer des blocages moins "pénalisants" pour les travailleurs et les salariés en ciblant des points plus stratégiques du fonctionnement de l'État. L'organisation d'une "montée à Paris", le 24 novembre est également évoqué.  
 
Qui sont les gilets jaunes qui poursuivent le mouvement ?
Le mouvement des gilet jaune se veut A politique, mouvement citoyen, sans véritable leader.... Qui sont celles et ceux qui se mobilisent depuis depuis samedi ? Contrairement aux idée reçues, il n'y a pas que des retraités ou des demandeurs d'emploi....mais aussi des actifs qui ne sont pas retournés au travail. Mathilde Brazeau et Marine Nadal en ont rencontré quelques uns à Tulle et à Brive.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Life vison 2

Les + Lus