La mobilisation du personnel des EHPAD très suivie en Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou .

Plusieurs manifestations sont organisées en Corrèze, en Creuse et en Haute-Vienne. Le personnel des EHPAD (établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes) dénonce des conditions de travail très dégradées et un manque de moyens pour s'occuper correctement des résidents.

Partout en France, le personnel des EHPAD se mobilise ce mardi 30 janvier pour dénoncer le manque d'effectif et des conditions de travail dégradantes et épuisantes. En Limousin, où l'on recense 10 000 places dans 118 EHPAD, le mouvement est particulièrement suivi. Au total, ces établissements représentent près de 7000 équivalents temps plein.



A Limoges, plusieurs manifestations se sont organisées en parallèle. Le personnel des quatre EHPAD de la Ville de Limoges s'est réuni devant la maison de retraite du Mas Rome. 300 salariés de différents établissements manifestent également ce matin en centre-ville de Limoges. Une délégation doit être reçue à la Préfecture, puis à la mairie et au conseil départemental par la vice-présidente Monique Plazzi. Une autre manifestation était prévue en début d'après-midi devant l'Agence Régionale de Santé.

durée de la vidéo: 01 min 47
Grève dans les EHPAD : mobilisation à Limoges ©F3 Limousin


Des rassemblements sont aussi organisés en Corrèze à Tulle, Brive et Ussel. En Creuse le personnel de l'EHPAD de Saint Vaury a organisé son blocage : 40 personnes âgées sont accueillies dans cet établissement, encadrées par seulement 3 aides soignantes par jour. Il n'y a pas d'infirmière l'après midi pour administrer les médicaments. Les manifestants ont réclamé a minima l'embauche d'une personne de plus pour être au moins quatre aides-soignants le matin et l'après midi auprès des patients.


Au niveau national, les organisations syndicales demandent 200 000 postes en plus. Objectif : avoir dix aides-soignants pour dix résidents. Actuellement, la moyenne est de six aides-soignants pour dix résidents.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité