Municipales : les maires de La Rochelle et Niort parmi les 36 signataires pour des élections dès le mois de juin

Jean-François Fountaine (Maire de La Rochelle), Jérôme Baloge (Maire de Niort). / © Christophe Morin / Marie Delage - MaxPPP
Jean-François Fountaine (Maire de La Rochelle), Jérôme Baloge (Maire de Niort). / © Christophe Morin / Marie Delage - MaxPPP

Ils sont 36 maires à souhaiter que soit organisé le deuxième tour des élections municipales en juin. Jean-François Fountaine (maire de La Rochelle - LDVG) et Jérôme Baloge (maire de Niort - LDVC) ont signé une tribune publiée dans le Journal du Dimanche.

Par LG avec AFP

Selon ces élus, l'organisation rapide du scrutin est nécessaire car "des millions de Français attendent d'avoir un maire, une équipe municipale et communautaire en place, capable de prendre des décisions capitales pour nos écoles, nos transports, nos emplois".

En effet, environ 5.000 communes sont en attente de ce second round. Les 30.000 autres que compte la France ayant élu leur maire dès le 1er tour le 15 mars.

Nous sommes tout à fait capables d'organiser ce deuxième tour dans des conditions sanitaires parfaites.
- Jean-François Fountaine (maire LDVG de La Rochelle)

Le maire de la Rochelle indique que tout avait été mis en place pour la réouverture des écoles et donc que des bureaux de vote pourront eux aussi être installés à l'occasion de ce deuxième tour des élections municipales. Il ajoute qu'après le 2 juin, les bars et les restaurants pourraient rouvrir à La Rochelle, tout en maintenant des conditions sanitaires strictes (distanciation, petit nombre à l'intérieur des établissements…)
Pour ce deuxième tour, Mr Fontaine précise qu'il est envisagé d'étendre les plages horaires du vote afin de contrôler et entendre le flux des électeurs tout au long de la journée. Il n'est pas exclu de réserver une tranche horaire aux personnes de plus de 60 ans par exemple. Dans les Ehpad, ce vote pourra aussi être aménagé.

La Rochelle / Résultats du premier tour – 15 mars – Municipales 2020
  • Olivier Falorni – LDVG (Le renouveau 2020) : 33,26%
  • Jean-François Fountaine – LDVG (Tous Rochelais !) : 32,61%
  • Jean-Marc Soubestre – LVEC (Ensemble, osons l'écologie) : 16,7%
  • Bruno Léal – LUD (La Rochelle on t'aime) : 7,78%
  • Martine Wittevert – LFI (La Rochelle en commun) : 5,16%
  • Jaouad El Marbouh – LCOM (Oui à La Rochelle unie) : 3,24%
  • Antoine Colin – LEX (Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs) : 1,21%

La démocratie doit reprendre sa place.
- Jérôme Baloge, maire de Niort (LDVC) Elu au premier tour (67,98%)

Mr Baloge indique que sous réserve que les conditions sanitaires soient entièrement respectées, il faut que l'on puisse aller plus loin et organiser ces élections. Il ajoute que le pays a besoin de ses maires car les communautés de commune ont aussi un "rôle stabilisateur" dans le fonctionnement des territoires.
Jérôme Baloge interviendra dans le JT 19/20 de ce dimanche 17 mai.
L'exécutif devrait trancher la semaine prochaine, après avoir reçu un avis du Conseil scientifique, sur la possibilité de tenir le scrutin d'ici la fin juin. Si cela n'était pas le cas, il faudrait refaire l'intégralité de l'élection pour les communes concernées, à l'automne voire en mars prochain selon les scénarios.

"Comment demander aux Français qui malgré leur inquiétude se sont déplacés pour venir voter le 15 Mars, de refaire un premier tour ?", s'interrogent les auteurs de la tribune. "Pour rappel, plus de 25,5 millions d'habitants vivent dans une commune concernée par le second tour", soulignent-ils encore.
"Il est donc impératif de clore cette séquence électorale dès que possible, avant la période estivale. On ne peut pas demander aux maires de rouvrir les écoles pour l'éducation et de les fermer pour les élections", arguent-ils.

Les édiles font également valoir qu'en raison de la suspension de ce 2e tour, les intercommunalités n'ont pu être installées. Or, "70% de la commande publique sont réalisées par les communes et les intercommunalités. Elles sont le bras armé essentiel à notre économie et à nos emplois", observent-ils.

De nombreuses personnalités politiques font entendre depuis plusieurs jours leur préférence pour un second tour fin juin, vraisemblablement le 28.

Jérôme Baloge était l'invité du 19/20 dimanche 17 mai :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus