Neige en Limousin : attention aux perturbations

Les plans sont prêts pour faire face à l'hiver. / © DIRCO
Les plans sont prêts pour faire face à l'hiver. / © DIRCO

La neige a provoqué des bouchons en Corrèze dès ce mardi 28 novembre. Les départements et la direction interdépartementale des routes se mobilisent.

Par François Clapeau

7 kms de bouchons entre Ussel et Egletons sur l'A89, des voitures et des camions en travers... Les chutes de neiges ont déjà eu des conséquences ce mardi 28 novembre en Corrèze.

Dès 4h ce matin, les équipes du centre d'entretien des routes d'Ussel étaient à pied d'œuvre, 32 agents ont dégagé de nombreux axes, y compris sur le réseau secondaire.
La Corrèze affronte la neige
Intervenant : Alain Moulara, chef du centre d'entretien routes et bâtiments (19)


Les routes principales d’abord


En Haute-Vienne, un plan hivernal est en place pour les 4 000 kilomètres du réseau routier départemental.

Concrètement en cas de neige, selon le conseil départemental, « la quasi-totalité des 1500 km de routes considérées comme principales pour un maillage cohérent du territoire est traitée prioritairement. Il s’agit des grands axes économiques en direction de Limoges et du réseau primaire de désenclavement, qui irrigue le territoire et relie les chefs-lieux de canton. »

Aucun point du département ne se trouverait à plus de 10 kilomètres d’une route de ce réseau principal ou d’une route nationale. Le reste du réseau doit être dégagé à son tour dès que des moyens peuvent y être affectés.

Toujours selon le département, « L’expérience montre que, hors situation exceptionnelle, l’ensemble du réseau peut être praticable 48 heures après l’arrêt d’une chute de neige. »

Attention au comportement des usagers


Pour le réseau national, c’est la direction interdépartementale des routes du centre ouest (DIRCO) qui gère. Son plan de viabilité hivernale a débuté le 13 novembre.

Selon un communiqué, la méthode est simple :« Le déneigement concerne en priorité la voie principale de circulation. Sur l’autoroute et les routes à 2x2 voies, cette voie est la voie de gauche (...). Après la chute de neige, l’objectif fixé est un retour aux conditions normales de circulation. Ces conditions sont rétablies en 4h maximum sur la voie principale et en 6h sur les autres voies. Pour les routes moins empruntées, le retour à la normale se fait dans un délai de 6h dans la journée (entre 6h et 20h). »

Mais l’efficacité du dispositif dépend aussi du comportement des conducteurs, et la DIRCO souligne des limites, comme l’inexpérience des usagers sur la neige et verglas : « Les véhicules et notamment les poids lourds se mettent en travers de la route, créant ainsi des embouteillages qui empêchent l’intervention des services de viabilité hivernale. »

A lire aussi

Sur le même sujet

Dax fait partie des villes qui vont être aidées pour redynamiser leur centre

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés