Cet article date de plus de 5 ans

Les poids-lourds de nouveaux autorisés à circuler dans les Landes, l'enfer pour les riverains

Les poids lourds de plus de 7,5 tonnes avaient interdiction d'emprunter quatre routes départementales traversant de nombreux villages. Le tribunal administratif de Pau vient d'annuler ces arrêtés d'interdiction départementaux. Les riverains vont revivre "un enfer". 
"Nous allons revivre ce que nous avons vécu en 2015 avant que les arrêtés de soient pris".

"On craint pour les enfants qui sortent de l'école tous les jours".

"Nous avions des vibrations dans la maison".

Les habitants de Moustey, petit village de 700 âmes situé sur la départementale 834, redoutent le moment où les poids lourds circuleront de nouveau sur la route qui traverse leur commune.

Un moment très proche puisque le tribunal administratif de Pau vient de donner raison aux transporteurs routiers béarnais. Ils avaient saisi la justice pour contester leur interdiction de circuler sur quatre routes départementales landaises. 

Le problème remonte au printemps 2014. L'autoroute A 63 devient payante. Du jour au lendemain le trafic de camions augmente de 40% sur les petites routes landaises qui permettent de relier les Pyrénées-Atlantiques à la Gironde.

Pour préserver la sécurité des riverains, pour mettre fin aux nuisances sonores, à la pollution générée et pour préserver l'état des routes, le département décide d'interdire la circulation des poids lourds de plus de 7 tonnes 5.

Les départementales 834, 933, 934 et 932 sont concernées. 

La décision, ce jeudi matin, du tribunal administratif de Pau, qui estime ces arrêtés d'interdiction exagérés, valide le retour des camions, par dizaines, chaque jour, sur ces routes.

Les élus réfléchissent maintenant à la mise en place de déviations autour de leurs communes, ou à des arrêtés d'interdiction partiels qui permettraient de limiter les passages des poids lourds.


durée de la vidéo: 01 min 41
Retour des poids lourds dans les Landes : les riverains inquiets

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports justice société