Pomiculture : signature d'une charte pour limiter la diffusion des pesticides

Pomiculture : une charte pour limiter la diffusion des pesticides
En Corrèze, une charte a été signée pour limiter les conséquences de l'usage des pesticides dans les vergers. Intervenants : Monique Semblat, riverain, Laurent Rougerie pdt AOP pommes du Limousin, Fabrice Micouraud, porte parole Allassac ONGF - france 3 limousin - L.Théodore/M.St Jours/S.Passelergue

Une charte des bonnes pratiques pour limiter les conséquences de l'usage des pesticides a été signée lundi 20 mars à Lubersac (Corrèze) entre pomiculteurs, pouvoirs publics, riverains et associations de défense de l'environnement. 

Par Thomas Milon

C'est l'une des mesures phares de la charte signée lundi 20 mars : des filets anti-dérive seront installés autour des vergers pour limiter la dispersion des pesticides vers les habitations.

Autre décision : l’arrêt des épandages le week-end et les jours fériés.

Après deux ans de négociations, 230 producteurs de pommes AOP du Limousin s’engagent à limiter les conséquences néfastes des pesticides en signant cette charte. « Une charte de bon sens » selon Laurent Rougerie, président de l’AOP pommes du Limousin.

Elle marque un changement des mentalités avec plus de conciliation entre riverains et pomiculteurs et constitue une première en France qui sera scrutée par la filière des arboriculteurs au moment où la période d’épandage la plus intense a commencé il y a quelques jours. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Polémique à Ascain au Pays basque

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne