Prélèvement à la source : des entreprises limousines entre deux eaux

Le prélèvement des impôts directement sur les salaires devrait entrer en vigueur en janvier. Mais Emmanuel Macron hésiterait encore à l'appliquer. Du côté des finances publiques, on affirme que tout est prêt ; mais ce n'est pas le même discours dans les entreprises que nous avons consultées.
 

Une simulation de l'impact de la réforme doit être visible sur les bulletins des salaire dès octobre.
Une simulation de l'impact de la réforme doit être visible sur les bulletins des salaire dès octobre. © France 3 Limousin
Ce sont bien sûr les salariés imposables qui verront d'abord directement les effets du prélèvement à la source ; mais dans la plupart des cas, les entreprises devront s'en occuper.
Selon les impôts, pas de problème, elles sont censées être prêtes.



Coût

Mais certaines entreprises ne voient pas les choses aussi simplement : la mise à jour des systèmes informatiques est parfois loin d'être effectuée, et des craintes portent sur le coût de l’opération.



Simulation

Il pourrait aussi y avoir un sentiment de perte de salaire quand les premiers bulletins impactés arriveront.
Sur ce point, les services fiscaux rassurent : il y aura un accompagnement, et des simulations seront visibles sur les bulletins de salaire dès le mois d’octobre.

Emmanuel Macron doit décider ou non d’un report de la réforme dans les prochaines semaines. Elle avait déjà été reportée de 2018 à 2019…

Reportage de Jean-Martial Jonquard et Romain Burot.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets