Primaire écologiste : pragmatisme ou radicalité ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE EN LIMOUSIN]

Le vote pour le second tour de la primaire écologiste se déroule du 25 au 28 septembre 2021 en ligne. L’eurodéputé Yannick Jadot, qualifié de "pragmatique" affronte l’universitaire écoféministe Sandrine Rousseau, plus "radicale". Dimanche en Politique ouvre le débat avec leurs soutiens en Limousin.

Yannick Jadot contre Sandrine Rousseau, c’est l’affiche du second tour de la primaire écologiste qui se déroule du 25 au 28 septembre 2021 sur le site les écologistes. Seuls les 122 780 électeurs déjà inscrits pour le premier tour de cette primaire peuvent voter en ligne pour le second tour. Les résultats seront connus le 28 septembre vers 17h30.

Considéré comme favori, l’eurodéputé pragmatique Yannick Jadot affronte la révélation de ce vote, l’universitaire éco-féministe radicale Sandrine Rousseau.

Pour en parler, Annaïck Demars reçoit deux invités: 

Au sommaire: le profil des deux candidats, leur positionnement politique mais aussi leurs propositions sur l'agriculture, les transports et le financement de leurs projets.

Morceaux choisis

Sur l'émergence de la candidature de Sandrine Rousseau, Quentin Debat : "Y'a un tournant qu'on peut dater au moment des journées d'été de Poitiers avec sa carte blanche, ce moment où chaque candidat prend la parole pendant une heure devant le public des militants réunis et ça a marqué le coup d'une campagne qui s'est lancée et où elle a déjoué, c'est vrai, les pronostics. Elle a aussi bénéficié d'un éclairage médiatique par rapport à ses positions parce qu'elle dit, je pense, un message de vérité : on n'a pas 60 ans devant nous pour modifier la trajectoire et répondre aux enjeux climatiques". 

Quentin Picquenot sur son engagement aux côtés de Yannick Jadot : "Ca fait longtemps que je suis Yannick Jadot, que je défends ses candidatures, ses points de vue, et il est en capacité de créer une dynamique. On ne doit pas l'oublier, la condition majeure à notre ambition écologiste c'est quand même de gagner et donc de ne pas lâcher face aux concurrents. Yannick avec toutes ses équipes peut apaiser, rassembler, gagner. J'ai déjà voté avec mon coeur et pas ma tête, cette fois-ci, je veux gagner, et je pense que c'est avec Yannick Jadot que c'est possible". 

 

POUR REVOIR L'EMISSION DANS SON INTEGRALITE

 

Que faire au potager en octobre par Jacques et Lydie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dimanche en politique politique europe écologie les verts transports économie agriculture