1,6°C de plus en 2020 dans le Limousin: "Le réchauffement climatique est déjà là", précise Olivier Mandeix, climatologue

Alors que se tenait le One Planet Summit ce lundi 11 janvier 2021 pour la préservation de la planète, Météo-France confirme que l'année 2020 est la plus chaude jamais enregistrée en France. Dans le Limousin, les températures ont augmenté en moyenne d'1,6 °C cette année.

Ce chêne est en train de dépérir suite à des étés trop chauds et trop secs.
Ce chêne est en train de dépérir suite à des étés trop chauds et trop secs. © Antoine Morel - France Télévisions

"Depuis le début des mesures des températures, l’année 2020 est celle où il a fait le plus chaud", confirme Françoise Marguerat, responsable du centre de météorologie de Limoges. Alors que dans le Limousin, la température moyenne sur une année est de 10,8 °C, en 2020 elle s’est élevée à 12,3 °C, soit une hausse de près d’1,6 °C. Et le rafraîchissement de la fin de l’année 2020 et début 2021 ni change rien : l’année qui vient de s’écouler a été très (trop) chaude : "Ce n’est pas parce qu’il fait froid temporairement qu’on n’est pas dans une évolution et que l’année 2021 ne sera pas douce. Le changement climatique n’est pas linéaire. A l’intérieur d’une année on peut avoir des épisodes de froids et des hivers doux. C’est irrégulier", détaille la responsable du centre Météo-France de Limoges.

"On s’y attendait mais c’est toujours des chiffres étonnants. C’est 0,22 °C de plus qu'en 2018, année précédemment la plus chaude", souligne Olivier Mandeix, climatologue de la station Météo-France de Limoges. Cette situation de réchauffement climatique s’observe depuis 1990 : depuis cette date, les températures sont très régulièrement au-dessus de la normale.

Les années de la décennie 2010-2020 ont quasiment toutes étaient au-dessus de la température moyenne annuelle normale. Et dans cette décade on a 5 années les plus chaudes jamais enregistrées : 2012, 2014, 2015, 2018 et 2020

Olivier Mandeix, climatologue à la station limougeaude de Météo-France

Peut -on changer la donne ?

"On observe ça de manière attentive, et on est alarmé. Les gens quand ils parlent du réchauffement climatique ils imaginent quelque chose dans le futur mais il est déjà là. On est en train de le vivre. Les courbes et les chiffres parlent d’eux-mêmes, poursuit-il.

Ce réchauffement climatique est un dérèglement. On a de plus en plus d’événements extrêmes comme les tempêtes, les orages violents, les crues qui sont des événements centenaires et qu’on vit aujourd’hui de manière plus régulière

Olivier Mandeix

"La neutralité carbone, au milieu du siècle, permettrait de rester à un niveau de réchauffement climatique d’environ 2 °C c’est probablement ce qu’on pourrait faire de mieux aujourd’hui en terme de stabilisation du climat mais on ne pourra pas refaire baisser ces températures à courtes échéances", estime de son côté Robert Vautard, climatologue au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement à France Info.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo réchauffement climatique environnement climat écologie