Le Limousin manque de paille

Alors que le temps des moissons est venu, les rendements sont faibles et un manque de paille se fait déjà sentir. Certains éleveurs cherchent des solutions pour être moins dépendant des cours de la paille.
 

La tonne de paille peut se vendre jusqu'à 140 euros actuellement, contre 80 en temps normal.
La tonne de paille peut se vendre jusqu'à 140 euros actuellement, contre 80 en temps normal. © France 3 Limousin
Sébastien Brousse est éleveur en Creuse. Jusqu’ici, ses 50 vaches laitières dormaient sur un lit de paille. Cette année, il a décidé d’investir… dans l’achat de véritables matelas.
L'agriculteur avait déjà réduit sa consommation, mais il compte aujourd’hui économiser 20 tonnes de paille par an.
 

Vu la tendance haussière des cours, au bout de 5 ans, rien que sur l’économie de paille, on aura trouvé notre rentabilité.

Sébastien Brousse, éleveur en Creuse.

 

Dans une région d'élevage où les céréales sont rares, la dépendance aux marchands est forte. Mais la production générale de paille a fortement chuté cette année.
En cause : des semis tardifs à l'automne dernier, et un hiver trop doux.
 

Il y a une envolée des prix parce que les rendements en paille par rapport à l’année précédente ont chuté de 50%.

Pascal Lerousseau, président de la Chambre d'agriculture de la Creuse.


 
La tonne de paille peut se vendre jusqu'à 140 euros actuellement contre 80 en temps normal. 
Une problématique récurrente, qui conduit parfois certains éleveurs à réduire leurs cheptels

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie climat environnement réchauffement climatique