Côte basque : des renforts de policiers et gendarmes pour la saison estivale

Après une année difficile, les Français ont soif de vacances et seront plus nombreux à venir séjourner cet été notamment sur les côtes aquitaines. Près de 700 gendarmes et policiers sont venus renforcer les équipes sur place pour assurer la sécurité de tous, notamment à Biarritz.

Ils seront 306 en Gironde, 272 dans les Landes et 118 dans les Pyrénées-Atlantiques où ces renforts concernent essentiellement les sites touristiques.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture indique que cela représente une compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs (CRS), 13 agents (Police Secours et Brigade Anti-criminalité), 4 agents spécialisés dans les investigations et 8 motards CRS.

La grande plage fermée

A Biarritz, la grande plage est un lieu de rendez-vous pour les promeneurs, vacanciers mais aussi les locaux. Malheureusement, elle sera fermée cette année encore tous les soirs à partir du 15 juillet, jusqu'à la fin de l'été. L'an dernier, c'était pour cause d'épidémie mais cette année, c'est pour des raisons de sécurité publique.

D'après madame le maire, MaiderArostéguy, c'est avant tout une question de sécurité : "Nous la fermons à 23 heures pour que les gens puissent profiter du coucher de soleil, puissent pique-niquer en famille... Et 23 heures, c'est le moment ou l'ambiance change, l'alcoolisation commence à devenir trop importante..."

Il faut dire que de nombreuses rixes et incidents avec les forces de l'ordre ont émaillé les premiers jours de vacances. Rien que pour la ville, 19 policiers municipaux et une centaine de policiers nationaux seront en charge de la sécurité  cet été. En revanche, à Anglet on trouve les mesures insuffisantes.

Regardez le reportage de Mélissa Genevois, Emmanuel Clerc et Christian Etchegaray.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité