Bayonne : une dizaine de tombes du cimetière juif volontairement dégradées

© F3 Euskal Herri
© F3 Euskal Herri

Emotion à Bayonne où plusieurs tombes du cimetière juif de Bayonne ont été vandalisées et dégradées entre le 3 et le 5 janvier. Une enquête est en cours. 
 

Par MK

C'est la présidente de la communauté juive de Bayonne et de Biarritz qui a donné l'alerte. Dimanche 5 janvier, alors qu'elle allait se recueillir sur la tombe de ses grands-parents au cimetière juif de Bayonne, Déborah Loupien-Suares découvre qu'une dizaine de tombes ont été volontairement dégradées.

" On a découvert que certaines tombes avaient été cassées, deux caveaux ont été fracturés, l'oratoire forcé. Moi ce qui m'a fait le plus de peine, c'est une stèle, même pas une tombe, d'une petite enfant qui a été déportée à Auschwitz et qu'on a voulu tuer une deuxième fois. " témoigne Bernard Abraham , ancien président de la communauté juive de Bayonne et Biarritz. 

Profanation

Aucune inscription n'accompagnait ces dégradations. Sur France Bleu Pays basque, Déborah Loupien Suares a quant à elle parlé de "profanation" pour évoquer les faits.  "On s'en prend aux morts, je ne crois pas qu'il y ait un acte plus lâche que cela. Des pierres sont détruites, des stèles ont été cassées… On peut parler de profanation".

D'après les premières constatations, les auteurs des méfaits auraient forcé une porte afin de pénétrer dans l'enceinte du cimetière. Une enquête est en cours afin de les identifier et les retrouver. Pour l'instant, on ne sait pas si cet acte de malveillance revêt un caractère antisémite.
Bayonne : une dizaine de tombes du cimetière juif volontairement dégradées

Deux cent familles composent cette communauté du Pays Basque. Ce cimetière juif est le plus ancien en France. 

Ces dégradations interviennent quelques jours après que plusieurs personnes se sont introduites à la synagogue de Bayonne, jeudi 2 janvier. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus