Bayonne : une automobiliste de 37 ans tuée par un tir de policier

Une automobiliste de 37 ans a été tuée par un tir de police lundi vers 1 h à Bayonne. Ellle a heurté un policier. L'auteur du coup de feu a été placé en garde à vue. Le Parquet ouvre deux enquêtes et livre les premiers éléments. Une manifestation a eu lieu lundi soir contre les violences policières

Voiture de police image d'illustration
Voiture de police image d'illustration © Christine Le Hesran

Une femme de 37 ans a été tuée dans la nuit de dimanche à lundi à Bayonne au Pays basque. Le procureur de la République de Bayonne s'est rendu sur les lieux. D'après les premiers éléments, livrés par le Procureur de Bayonne, les faits se sont déroulés à partir d'une heure du matin. Tout commence alors qu' un équipage de police de la Sécurité Publique de Bayonne remarque la présence d’un véhicule arrêté sur les voies de circulation. La conductruce, Nathalie Flores est seule à bord. En apercevant la voiture de police, elle démarre soudainement et prend la direction du centre de Bayonne. Le fonctionnaire de police, chauffeur du véhicule, fait alors usage des avertisseurs sonores et lumineux pour tenter d'arrêter la voiture et contrôler  conductrice qui "aurait adopté une conduite dangereuse." selon le Parquet. 

Avenue du Maréchal Soult à Bayonne, sur les lieux où la conductrice a été tuée par un tir d'un fonctionnaire de police.
Avenue du Maréchal Soult à Bayonne, sur les lieux où la conductrice a été tuée par un tir d'un fonctionnaire de police. © Emmanuel Clerc

Les faits se sont déroulés avenue du Maréchal-Soult à Bayonne. "Nous avons entendu quelqu'un qui disait "Stop arrêtez-vous, stop arrêtez-vous" et après deux coups de feu et un gros bruit de tuile." raconte Argitxu Mouesca, riveraine des lieux, rencontrée par notre équipe de reportage. 
Les policiers ont réussi à stopper le véhicule en se positionnant de travers sur la chaussée, et lui intimant de couper le contact.

Deux fonctionnaires sont sortis de leur véhicule, l’un se positionnant devant le véhicule arrêté, et l’autre se portant au niveau de la portière conductrice. Cette dernière les aurait alors insultés avant de démarrer brutalement en percutant le véhicule de police afin de forcer le passage. Selon les premiers témoignages recueillis et les constatations initiales, elle aurait empiété sur le terre-plein herbeux en direction du policier placé devant, le percutant au niveau du genou droit. Le fonctionnaire de police initialement placé à hauteur de portière aurait alors fait usage de son arme de service, touchant la conductrice.

Jérôme Bourrier - Procureur de Bayonne -

Transportée à l'hôpital de Bayonne, elle y est décédée.

Un policier a été placé en garde à vue. Selon Christophe Labarthe, secrétaire départemental d'Unité SGP Police 64, elle était connue des services de police. L'IGPN ( l'inspection générale de la police nationale ) est cosaisie avec le service de police judiciaire de Bayonne, pour faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles le fonctionnaire de police a fait usage de son arme, provoquant le décès de la femme de 37 ans, en clair "vérifier les conditions d'usage des armes, et leur conformité avec
les règles qui s'imposent aux fonctionnaires de police, en termes de nécessité et de proportionnalité, dans les conditions fixées par le code de la sécurité intérieure."
précise le Procureur.

Le procureur de la République a également ordonné l’ouverture d'une enquêtes des chefs de refus d’obtempérer et tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique, est confiée au service de la police judiciaire de Bayonne.

Une mobilisation avec une cinquantaine de personnes a eu lieu lundi 11 janvier en fin de journée pour dénonceer les violences policières.
Une mobilisation avec une cinquantaine de personnes a eu lieu lundi 11 janvier en fin de journée pour dénonceer les violences policières. © FTV

Une manifestation a eu lieu lundi 11 janvier devant le commissariat avec une cinquantaine de personnes rassemblées pour dénoncer les violences policières  avec en tête de cortège ces mots sur une banderole  « stop aux violences policières ».

Bayonne : une automobiliste de 37 ans tuée par un tir de policier

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pays basque