Enquête ouverte pour agression sexuelle lors des Fêtes d'Hasparren : un rassemblement pour dénoncer les violences, "Il fallait absolument qu'on réagisse"

Le parquet de Bayonne nous a confirmé l'ouverture d'une enquête pour agression sexuelle sur une jeune femme de 19 ans, lors de la première nuit des fêtes d'Hasparren, vendredi 21 juin. Un rassemblement s'est tenu dans la commune basque, ce dimanche, pour dénoncer toute forme de violence.

"Pas d'attaques sexistes ici." Sur la banderole au milieu de la place d'Hasparren, l'injonction dénote avec la légèreté des musiques basque, marqueur des fêtes du village en cours depuis vendredi et jusqu'en ce début de semaine. "Il fallait absolument qu'on réagisse", lance Julen, membre du comité des fêtes de la ville.

Enquête ouverte

Les mots, forts, résonnent avec cette histoire : une suspicion d'agression sexuelle pendant la première nuit des fêtes d'Hasparren, entre vendredi 21 et samedi 22 juin. 

Samedi matin, aux alentours de 6h, une jeune femme de 19 ans est retrouvée inconsciente par ses amis. Transportée au centre hospitalier de Bayonne, elle déclare avoir subi une agression sexuelle. Selon les premiers éléments de l'enquête, la jeune femme aurait fait état d'un trou noir après avoir quitté ses amis au cours la soirée. Ce dimanche soir, aucune plainte n'a pour l'heure été déposée.

Le parquet de Bayonne a ouvert une enquête pour agression sexuelle, mais insiste : aucune piste n'est aujourd'hui écartée.

La fête a été émaillée d'autres incidents : des bagarres, des insultes, des intimidations. On ne veut pas ça pour les fêtes.

Elorri

Membre du comité des fêtes d'Hasparren

Dénoncer toutes les formes de violence

Qu'importe, ce dimanche matin, la maire d'Hasparren, Isabelle Pargade, veut marquer le coup : "Il faut se saisir de cette suspicion pour dénoncer toute agression sexuelle et toute forme de violence."

Car le rassemblement, organisé par le comité des fêtes répond aussi à d'autres événements qui se sont déroulés la même nuit, selon Elorri, membre de l'organisation : "Il y a aussi eu des bagarres, des intimidations, des insultes. Ce n'est pas ce que l'on veut."

Objectif : impliquer toute une commune et "faire de ces fêtes, un endroit sain", insiste Julen. La semaine précédente, le protocole, appliqué dans la majorité des fêtes du Pays basque cet été, avait été présenté la semaine dernière. Une prévention nécessaire "pour savoir comment réagir et accompagner une victime", explique la maire d'Hasparren. "Le centre de secours est également ouvert jusqu'à 5h du matin et les jeunes peuvent se réfugier au gaztetxe - la maison des jeunes -."

Ce dimanche soir, le parquet de Bayonne n'a pas communiqué d'autres informations, en attente des résultats des examens médicaux de la jeune femme, d'ici au début de semaine. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité