Cet article date de plus de 3 ans

Béarn : l'ours divise les chasseurs

L’annonce du prochain lâcher de deux ourses en Béarn n’est pas du goût des bergers et de certains chasseurs. La colère monte dans le milieu montagnard. Lundi, ils seront plusieurs centaines à manifester à Pau.
Il y a un mois, Nicolas Hulot, le ministre de l’Écologie, a annoncé le lâcher de deux ours en Béarn, dans les Pyrénées, cet automne, une fois les troupeaux retirés des estives. 

Le collectif d'éleveurs et d'organisations syndicales agricoles organise une manifestation demain lundi 30 avril à Pau contre cette réintroduction jugée néfaste pour les bergers et leurs troupeaux.

On vous garantit qu'il n'y aura pas de réintroduction d'ours à l'automne,

a assèné l'éleveur d'Asasp-Arros, Olivier Maurin, président de l'Association de défense de l'identité pyrénéenne (Adip).

De leur côté, les chasseurs du département tenaient leur assemblée générale à Salies-de-Béarn samedi. La réintroduction était au centre des discussions. L'ours divise.

On veut zéro réserve, on veut chasser normalement,


a déclaré un chasseur béarnais, opposé à la réintroduction d'ours dans le massif pyrénéen, incompatible avec le pastoralisme.

Regardez le reportage Nora Genet et Marc Lasbarrères :

F3A La réintroduction de deux ours divise les chasseurs béarnais

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn animaux sorties et loisirs chasse