• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'ours Pyros, doyen des Pyrénées est probablement mort

Pyros, en août 2016,. / © ONCFS
Pyros, en août 2016,. / © ONCFS

Les autorités catalanes ont annoncé la disparition de Pyros, le doyen des ours des Pyrénées. Coté français, la prudence reste de mise même si sa disparition est considérée comme "probable".

Par Maïté Koda

L'ours brun Pyros n'a plus donné de signe de vie depuis avril 2017. Aucune analyse génétique, aucune trace ni photographie n'a pu attester de la présence du plantigrade ces derniers mois.

Si les autorités catalanes ont d'ores et déjà annoncé sa mort, en France, le réseau de suivi de l'ours (Réseau ours brun) préfère rester prudent.
 

Pas de confirmation, mais de fortes suspicions

"Nous avons pour règle de considérer qu'un ours a disparu quand nous n'avons aucun indice de sa présence pendant au moins deux ans", précise Gérard Caussimont président du Fiep, le Fonds d'intervention éco-pastoral. La confirmation de la mort de Pyros côté français ne pourrait donc avoir lieu avant avril 2019.
 

Ce serait très étonnant qu'il soit passé à travers tous les dispositifs de surveillance, et mais parfois, les ours peuvent nous réserver des surprises !

 

Des images de Pyros en septembre 2016 

Vidéos et photos automatiques d'ours brun, septembre 2016 - Equipe Ours ONCFS


L'ours brun mâle Pyros, originaire de Slovénie aurait 30 ans aujourd'hui.  Il a été introduit dans les Pyrénées centrales en 1997, et serait le père de très nombreux ours nés dans la région, entre l'Ariège, la Haute Garonne et la Catalogne.

S'il était décédé, ce serait probablement de mort naturelle, la longévité des ours étant d'une trentaine d'années. Et son décès avait été anticipé.
 

"Sa disparition ne serait pas un problème"

"Sa disparition ne serait pas un problème en soi, précise Gérard Caussimont. La population des ours dans les Pyrénées centrales est aujourd'hui d'une quarantaine d'individus.

Depuis quelques années, d'autres animaux de souches différentes ont été introduits et se sont reproduits, notamment Balou qui est décédé en 2014, mais aussi Goiat, introduits par la Catalogne en 2016 pour apporter du sang neuf
" .



Retrouvez toute l'actualité des ours des Pyrénées en cliquant ici

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

« Des livres pour tous » : émission spéciale “Lire à Limoges” 2019

Les + Lus