• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Biarritz après le G7 : les commerçants vont-ils être indemnisés ?

Les commerces du centre ville, près des quais de la Nive, fermés et barricadés samedi matin, 24 août 2019, par crainte de destructions lors des manifestations anti-G7. / © Christine Le Hesran
Les commerces du centre ville, près des quais de la Nive, fermés et barricadés samedi matin, 24 août 2019, par crainte de destructions lors des manifestations anti-G7. / © Christine Le Hesran

Au sortir du G7, le Président annonce que des indemnités seront versées aux commerçants de Biarritz pour le manque à gagner durant cet événement. Mais qui pourra prétendre et selon quels critères ? La réponse reste flou. Bayonne et Anglet s'interrogent aussi. 

Par CB

Emmanuel Macron s'est félicité de l'accueil et du bon déroulement de ce sommet exceptionnel à Biarritz au Pays basque. 
  
Le président Emmanuel Macron saluent les BAsques
A l'issue du G7, le président remercie les Bairrots. Il promet l'indemnisation des commerçants impactés par le G7.

Il a remercié les Basques et indiqué aux commerçants qu'ils seraient indemnisés :

On indemnisera les commerçants qui ont eu à subir des pertes importantes. On va mettre en place un mécanisme...

Mais il est difficile de dire pour l'instant qui pourra prétendre à cette indemnisation, quel est le périmètre retenu par les services de l'Etat et quelles seront les modalités pour faire connaître le manque à gagner de son restaurant, sa location, son échoppe...

Du côté de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, seul un petit paragraphe de la Foire aux questions indique une éventuelle prise en charge :

 Pour apprécier de manière objective les éventuelles conséquences financières sur votre activité, l’État a mis en place un dispositif spécifique: les entreprises directement intéressées peuvent désormais transmettre les liasses disponibles (2017 et prochainement 2018) sur la plateforme dédiée suivante : presidencefrancaisedug7@fgae.fr .

L’analyse est réalisée par un professionnel du chiffre, totalement indépendant, à partir de vos comptes. Cette prestation est gratuite pour les entreprises volontaires, elle est prise en charge par le budget dégagé par l’État pour le G7.
 

Biarritz et les autres ?

Pour l'instant, on imagine que ce dispositif concernera en tout premier lieu les commerçants du périmètre bloqué (rouge) et éventuellement le reste de la ville. Mais quid des autres villes du BAB, c'est-à-dire Bayonne et Anglet, paralysées par la circulation, les manifestations?
Maire ou responsable d'associations commerçantes n'ont pour l'heure aucune information sur le sujet.

Comme le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray :
 

Comme ce membre de l'union commerciale de Bayonne, Jean-François Duprat : 

On n'a aucune info. On a fermé du vendredi midi car il n'y avait pas un chat, jusqu'à lundi pour la plupart d'entre nous. Mais la fréquentation était en baisse dès la semaine dernière. C'est bien plus large que quatre jours ! 

Il faut dire que certains n'ont pas été impactés que le week-end, c'est presque sur deux semaines qu'il faut regarder cette fuite de la fréquentation car les touristes ne sont pas venus comme d'habitude sur cette période d'après ce commerçant.  

En attendant, les commerçants de Biarritz connaîssent un retour à la normale depuis lundi 20 heures, mais à Bayonne on parle d'une baisse du chiffre d'affaires d'environ 20 %, certains annoncent -80% pour le mois d'août, après une année difficile avec plusieurs samedis de manifestation des "gilets jaunes", 6 mois de travaux du tram-bus et ce G7....

Le témoignage de certains d'entre eux recueillis par Perrine Durandeau et Christian Etchegaray > 
 
Bilan des commerçants du BAB


 

Sur le même sujet

Grégory Joron de Unité SGP/FO Police s'exprime sur le mal-être des policiers

Les + Lus