Pelote basque. Et si les futurs champions venaient de l'île de La Réunion ?

durée de la vidéo : 00h01mn15s
Extrait du documentaire "La Pelote et le Chaudron" ©Tamara Films

La pelote basque vit bien au-delà des frontières du Pays basque, comme à Saint-Denis de la Réunion dans l'océan Indien où le documentaire "La pelote et le chaudron" nous immerge dans le quotidien des meilleurs espoirs de la discipline au sein de leur pôle d'entraînement. Un documentaire disponible sur France.tv.

En 1989, la Fédération Française de Pelote Basque a installé un centre d'entraînement de haut niveau sur l'île de La Réunion, à Saint-Denis, dans le quartier du Chaudron, le seul pôle en outre-mer. En 1997, celui-ci a été labellisé Pôle France, unique sur l’île, tous sports confondus et il produit depuis des années les plus grands champions français de pelote. 

Immersion dans le quotidien du Pôle Espoir

C'est au cœur de l'océan Indien, à plus de 9000 km de la métropole, que la réalisatrice Mathilde Fassin est partie suivre le quotidien de ces jeunes réunionnais passionnés de pelote basque, même s'ils avouent que c'est le sport en lui-même qui les a conquis plutôt que la culture basque qui y est associée.

Ici, c'est un sport original, pas comme les autres.

Ces adolescents pratiquent la pelote à haut niveau. Au fil des entraînements, avec cinq séances par semaine et du renforcement musculaire à haute dose, ils investissent tout leur temps libre dans la préparation des championnats de France… et du bac. 

Car au-delà de l'aspect sportif, l’équipe encadrante du Pôle Espoir, située au sein du quartier populaire du Chaudron, a déployé de multiples initiatives pour accompagner également ces jeunes d’un point de vue scolaire, social, médical, psychologique et familial.

La pelote, c'est un tremplin pour permettre à ces jeunes de s'émanciper et de s'éclater dans la vie. {...] On tient vraiment à ce que nos joueurs s'ouvrent au monde et s'épanouissent !

Peyo Sanglar

Professeur d'EPS, responsable du suivi scolaire au Pôle Espoir

Face caméra, Lucas, Sanjay ou encore Dylan se livrent sur leur passion du sport basque et soulignent l'importance que cela leur procure dans leur vie, tout comme l'aide du suivi scolaire, psychologique et familial dont ils bénéficient.

On comprend aussi que le pôle joue un rôle fédérateur au cœur du quartier du Chaudron, composé de logements sociaux, où régnaient régulièrement des émeutes et des rodéos sauvages avant l'installation du pôle, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Quand on associe l'image de la pelote au Chaudron, cela relève l'image du quartier.

Sanjay

jeune sportif du Pôle Espoir

Leur héros, c'est Jeannot Welmant, l'entraîneur du Pôle France au palmarès en or qui les fait tous rêver, dont le nom est fièrement arboré au-dessus de la porte d'entrée.

Hors du pôle, la caméra suit également ces jeunes sportifs dans leur vie quotidienne. Élection des délégués de classe, choix des études, vie dans leur cocon familial jusqu'à l'heure du départ pour le voyage en métropole pour certains, en prévision de la finale des championnats de France, à côté de Biarritz. Et puis, il y a aussi la déception exprimée de ceux qui restent mais continuent quand même à espérer. Pour une autre fois.

Car le but ultime de chacun d'entre eux, c'est évidemment d'être recruté en équipe de France pour accéder à la consécration : la coupe du monde de pelote basque.

Origine de la pelote basque

Le jeu de balle fait partie des plus anciens sports pratiqués par les Grecs, les Romains, les Aztèques, les Incas et les Mayas. En France, c'est au XVIᵉ siècle qu'apparaît le premier jeu de balle officiel : le jeu de paume avec des gants, des battoirs puis des raquettes. La pelote basque y prend directement son origine et entre dans l'histoire à la moitié du XVIIIᵉ siècle. Un sport pratiqué alors particulièrement dans le sud-ouest de la France, au Pays basque et dans le sud de la Gascogne. Au XIXᵉ siècle, la découverte du caoutchouc amène avec elle la fabrication de pelotes rebondissantes, permettant alors de pratiquer le jeu contre un mur avec un gant en cuir

Il faudra cependant attendre 1921 pour que soit créée la Fédération Française de Pelote Basque et 1952 pour la Fédération Internationale de Pelote Basque qui organise tous les quatre ans les championnats du monde auxquels les jeunes joueurs du quartier du Chaudron ont d'ailleurs déjà participé.

Aujourd'hui, la pelote basque compte quinze spécialités, de la main nue à la Cesta Punta, en passant par la pala et le chistera.

L'exportation de la pelote basque

Quand on pense à la pelote basque, on l'associe forcément au territoire du même nom. Car au Pays basque, il n'y a pas un village de maisons blanches aux volets rouges sans son fronton sur sa place principale, en bord de mer comme à l'intérieur des terres. 

Mais la dispersion du peuple basque s'est opérée dans le monde entier et un grand nombre d'entre eux ont émigré principalement en Amérique du Sud (Argentine, Colombie, Chili..) et aux États-Unis. Cette diaspora, bien loin du territoire basque, a emmené également avec elle la pratique de la discipline.

Quant à l'existence de la pratique de la pelote basque sur l'île de la Réunion, il semblerait que ce soit la présence d'un prêtre basque, venu prêcher à la fin des années soixante-dix, qui en soit à l'origine.

"La pelote et le chaudron" en replay sur la plateforme gratuite  France.tv

Un film documentaire de Mathilde Fassin

Une production France Télévisions - Tamara Films - Bleu Iroise 

Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l'Image animée

Durée : 52 minutes

NB : la pelote basque est un sport qui se vit et se suit aussi sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et .3 NoA qui retransmettent en direct plusieurs compétitions comme : le Championnat de France de pelote à main nue par équipe, le Master Pro Tour Esku Pilota, la Pala d’or, la Cesta Punta Gant d'or...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité