• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mouvement des lycéens à Pau : prison ferme pour deux manifestants

Un lycéen et un peintre en bâtiment, interpellés lundi matin en marge des manifestations de lycéens étaient jugés en comparution immédiate ce  jeudi devant le tribunal correctionnel de Pau. Ils ont tous deux été condamnés à des peines de prisons fermes, la peine du lycéen étant aménageable. 
 

Par MK avec Elise Daycard

Maxence est tout juste majeur.  Il a 19 ans, est toujours lycéen.  Ce jeudi il comparait devant le tribunal correctionnel de Pau pour "participation à un groupement formé en vue de préparation de violences contre les personnes ou de destruction ou dégradations de bien".

Lundi 4 décembre, Maxence a été interpellé en marge des manifestations de lycéens. La justice lui reproche des jets de pierres. Lui, fils de commerçant, nie les faits. Il assure s'être rendu sur place afin de protester à la fois contre la réforme du bac,  ParcourSup, et la multiplication des taxes.
 

Deux mois ferme, sans mandat de dépôt

Peu convaincue, la procureure a requis deux mois de prison avec mandat de dépôt, afin d'éviter un retour sur une manifestation. Son père, présent à l'audience a les larmes aux yeux. Le jeune homme sera condamné à 2 mois de prison ferme, une peine aménageable, un stage de citoyenneté et une interdiction de manifester pendant duex ans dans les Pyrénées-Atlantiques.
 

Casier judiciaire fourni

A ses côtés, Stéphane 37 ans. Ce peintre en bâtiment a un casier judiciaire déjà fourni, une tendance à consommer beaucoup d'alcool. Lui aussi nie avoir  jeté des pierres lundi 4 décembre et mis le feu à une poubelle. Il est condamné à quatre mois ferme avec mandat de dépôt, et une interdiction de manifester pendant deux ans dans les Pyrénées-Atlantiques.




Les manifestations de lycéens se poursuivent depuis lundi à Pau comme dans plusieurs villes d'Aquitaine. Plusieurs débordements; jets de pierres, acte de vandalisme, poubelles brûlées ont été constatés. Ce jeudi encore, huit personnes ont été placées en garde-à-vue à l'issue de la manifestation de la matinée. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gérard Pont

Les + Lus