Nay (64) : tricoter fait faire du sport à notre cerveau !

A Nay ( 64) pour rompre l'isolement, créer des liens d'amitiés et surtout entretenir son cerveau, des ateliers tricot sont organisés. Il s'agit donc pour des femmes de tous âges de se retrouver 4 après-midis par semaine et réaliser toutes sortes de vêtements et accessoires en laine. 

Par Anissa Harraou

Au-delà de la tendance "do-it your self" (tendance du "fait soi-même") les amateurs de tricot l'affirment : tricoter, c'est occuper ses mains, occuper son esprit, remplir la vacuité du temps et faire travailler son cerveau. Alors 3 après-midis par semaine les habitants de Nay se retrouvent pour un atelier tricot. L'occasion, aussi, de tisser des liens d'amitiés. 

S'ils prêchent bien entendu pour leur paroisse, il y a néanmoins un fond de vérité dans cette affirmation. Scientifiquement, tricoter (comme toute autre activité manuelle) augmenterait la production de dopamine et de sérotonine (les hormones du bonheur) tout en diminuant la production de cortisol (l'hormone du stress).

Au niveau neurologique le tricot nous oblige à réfléchir !


De plus, le tricot solliciterait les deux hémisphères du cerveau. Cette activité permet donc de travailler la précision des gestes et sa concentration .

Nay : quand tricoter fait faire du sport à notre cerveau

 

Sur le même sujet

Les + Lus