Orage de grêle : six mois après, la majorité des sinistrés vit toujours sous des toits bâchés à Nousty

Publié le
Écrit par Hélène Chauwin .

Les habitants redoutent le froid et l'humidité. En juin dernier, un violent orage de grêle a ravagé les toitures de presque toutes les maisons de Nousty en Béarn. A l'approche de l'hiver, 60 % des réparations restent à faire.

Patrice Neger est soulagé. Lui peut dormir sous un toit réparé. Comme la plupart des habitants de Nousty, ce 21 juin 2022, il a subi de plein fouet le violent orage de grêle qui s'est abattu sur le Béarn. Des grêlons parfois de la taille de boules de pétanque ont ravagé toits et habitations. 



Mais presque six mois plus tard, chez lui, les travaux sont achevés. 

On fait partie des chanceux pour lesquels les choses ne se sont pas trop mal passées. On est dans la phase finale : le nettoyage après les travaux.   

Patrice Neger, sinistré de Nousty

Une si longue attente

Sa voisine, elle, ne peut pas en dire autant. Une bâche recouvre sommairement son toit. L'humidité s'infiltre dans la maison. 

On attend le couvreur qui nous a promis de venir. On attend aussi le rapport de l'assurance qu'ils n'ont toujours pas envoyé. 

Dalia Laguilhon

Jean-Marie, lui non plus, n'a pas vu son couvreur. Pour gagner du temps, il trie les tuiles encore utilisables. Dans l'une des pièces de sa maison, le plafond et l'isolation sont très abîmés. Le propriétaire espère les travaux avant le gros de l'hiver.  

Ils doivent tout refaire parce que tout est imprégné d'eau donc inutilisable en l'état. 

Jean-Marie Legros

A Nousty, les artisans, débordés, enchaînent les chantiers. Selon le maire du village,  40% environ des toits ont été refaits. 

Il reste beaucoup de travail On est loin d'avoir terminé. C'est un travail de long haleine. 

Claude Borde-Baylacq,maire de Nousty

Le village de moins de 1600 habitants redoute le froid et l'humidité de l'hiver. Il reste traumatisé par cet épisode de grêle dont il porte encore les stigmates. 

Notre équipe, Eric Poissard et Elixabete Gonzalez-Larburu, a rencontré ces sinistrés dans la commune béarnaise. 

durée de la vidéo : 01min 55
{} ©France télévisions
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité