replay

REPLAY Betlic Elite : Avec quelques regrets, Pau-Orthez s'incline de peu face aux Metropolitans 92 de Victor Wembanyama, star du basket français

Le palais des sports de Pau avait fait le plein en cette 22e journée de la Betlic Elite entre l'Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez et les Metropolitans 92 de Boulogne-Levallois, avec la présence sur le parquet de Pau de Victor Wembanyama, le prodige du basket français. Après avoir longtemps mené, l'Élan Béarnais a cédé dans les dernières secondes. Le replay à suivre.

L'Élan Béarnais s'incline face aux Metropolitans 92 : 76-78. Les Palois peuvent avoir quelques regrets dans la gestion des toutes dernières secondes du match. Le public du palais des sports de Pau y a cru longtemps, mais l'expérience des Boulonnais a pris le dessus.

Longtemps limité par ses fautes en première mi-temps, Victor Wembanyama termine le match avec 20 points, 9 rebonds et 6 contres pour 29 d'évaluation. Tremont Waters et le nouvel arrivant TaShawn Thomas ont bien épaulé la star française avec respectivement 20 et 17 points. 

Du côté de l'Élan Béarnais, s'il y a quelques déceptions sur l'issue du match face à un des cadors de la Betclic Elite, la prestation des palois est encourageante dans la perspective du maintien. Un match référence concernant l'intensité mise en défense et au rebond par Pau-Lacq-Orthez. L'intérieur Vitalis Chikoko termine meilleur marqueur du match avec 24 points.

Q4 : Bonne défense de Pau-Lacq-Orthez qui permet une contre-attaque terminée par Vitalis Chikoko avec un dunk. Les deux équipes sont à égalité alors qu'il reste 54 secondes : 76-76.

Gros tir à 3 points d'Oniangue qui ramène l'Élan Béarnais à égalité avec Boulogne, mais l'action d'après Victor Wembanyama met une claquette déterminante pour repasser devant.

Nouveau temps-morts pris par l'Élan Béarnais, les Metropolitans 92 sont sur un 9-0 et repassent devant juste avant le money time : 71-72. Il reste 3 minutes 22 à jouer. 

Au tour d'Eric Bartecheky de prendre un temps-mort à 5 minutes de la fin du match. Les Metropolitans 92 reviennent à 4 points de l'Élan Béarnais : 71-67. Le public palois pousse son équipe.

À 6 min 47 de la fin du match, Vincent Collet, le coach des Mets 92 prend un temps-mort après avoir encaissé un 8-0. Boulogne peine à déjouer la défense béarnaise. L'Élan est devant : 69-61.

Q3 : Les Metropolitans 92 recollent, 61-61. Les défenses se sont intensifiées durant ce début de seconde mi-temps. Les supporters de l'Élan Béarnais y croient.

Il reste 1 min 40 dans le troisième quart-temps. Les deux équipes sont en manque d'adresse. Pau-Lacq-Orthez mène toujours de 4 points face aux Mets 92, 61-57.

La deuxième mi-temps reprend sur un très gros rythme. L'Élan Béarnais domine les Metropolitans 92 au rebond : 36 à 14. Mais surtout les palois sont à 20 rebonds offensifs contre 1 seul côté Boulogne. Pau reste devant : 59-55.

C'est la mi-temps au palais des sports de Pau. L'Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez mène 50 à 46 face aux Metropolitans 92 Boulogne-Levallois. Avec déjà 3 fautes, Victor Wembanyama est contraint de laisser sa place sur le parquet, le limitant ainsi à 8 points. Le nouvel arrivant TaShawn Thomas essaie de le suppléer au scoring avec 13 points accompagné de Tremont Waters à 11 points. 

Du côté de l'Élan Béarnais, un nouvel arrivant se démarque également : Darel Poirier. Son association dans la raquette marche très bien avec Vitalis Chikoko, l'intérieur qui a fait une superbe première mi-temps avec 20 points et 5 rebonds. 

Q2 : Dès la fin du précédent temps-mort, les Metropolitans 92 changent d'attitude et se reprennent. Pau encaisse deux paniers de suite, 45-42. Eric Bartecheky prend un temps-mort pour remettre les choses en place.

Nouveau temps-mort pris par Vincent Collet. Le coach des Metropolitans 92 s'agace un petit peu, car son équipe perd de la cohésion et se fait dominer par l'Élan Béarnais qui reste devant : 45-38. Énorme match de Vitalis Chikoko qui est déjà à 20 points et 5 rebonds.

Victor Wembanyama met un tir à 3 points venu d'ailleurs mais derrière, le pivot commet sa 3e faute et est contraint de sortir, dépité. Une faute célébrée par les joueurs de l'Élan Béarnais. Pau est toujours devant : 41-36.

L'Élan Béarnais passe devant après un 8-0 en quelques secondes. 35 à 29 pour Pau. Vincent Collet est contraint de faire revenir sa star, Victor Wembanyama, sur le parquet. Plus que 4 minutes 52 à jouer en première mi-temps.

Temps-mort demandé par Vincent Collet, le coach des Metropolitans 92 à 6 min 35 de la mi-temps. Pau est devancé de 2 points par Boulogne-Levallois, 27 à 29.

Q1 : Au bout du premier quart-temps, l'Élan Béarnais est mené de 2 points par les Metropolitans 92, 23-25. Côté Mets 92, le meneur Tremont Waters est à 10 points en l'absence de Victor Wembanyama, ménagé par son coach Vincent Collet à cause de ses 2 fautes. C'est le banc de l'Élan Béarnais qui permet d'être au contact avec notamment Vitaly Chikoko, également à 10 points.

À la moitié du premier quart-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup, 13-12 pour Pau. Le coach de l'Élan Béarnais, Eric Bartecheky fait beaucoup de rotation pour fatiguer les Mets 92. Victor Wembanyama est contraint de sortir après deux fautes. 

Dans un palais des sports de Pau qui a fait le plein, le match de Betclic Élite débute entre l'Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez et les Metropolitans 92 de Boulogne-Levallois. 

Les cinq de départ : 

  • Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez : Stockton-Cummings-Sim-Oniangue-Poirier
  • Metropolitans 92 Boulogne-Levallois : Waters-Thomas-Konaté-Jones-Wembanyama

Début du match

À moins d'une heure du début de la rencontre, les joueurs sont à l'échauffement. Le palais des sports de Pau fait progressivement le plein. Près de 8 000 personnes sont attendues pour soutenir l'Élan Béarnais dans sa lutte pour le maintien. Avec un regard tout particulier pour le phénomène Victor Wembanyama, qui devrait quitter la France pour la NBA la saison prochaine. 

Contexte d'avant-match

Il affole les parquets : Victor Wembanyama est la star de la soirée.

Outre le spectacle assuré par ce talentueux basketteur, le match est à enjeux pour les deux équipes. Notre consultant Simon Darnauzan nous donne les clés de la rencontre en répondant à cinq questions de Lukas Nicot.

  • Avant la trêve, l’Élan Béarnais a remporté trois matchs consécutifs. Deux en championnat et un en coupe. Cela a fait du bien au groupe ?  

L’Élan Béarnais a eu un mois de janvier plutôt compliqué avec quatre défaites de suite, dont trois matchs en déplacement et une défaite au Palais face à Roanne, plus problématique dans l’optique du maintien. En effet, les deux victoires de suite notamment face à Fos à domicile et la belle performance dans la capitale permettent au groupe d'Eric Bartecheky de laisser deux équipes derrière. 

  • Sur quoi Pau Lacq Orthez doit-il se concentrer pour battre Boulogne-Levallois ? Qui seront les joueurs clés ?

À l'image du match face à Paris, le pourcentage aux tirs, notamment à 3 points, sera important pour les Palois. Les Béarnais vont devoir mettre beaucoup d'intensité, jouer sur un rythme élevé pour enflammer le Palais des Sports qui sera plein à craquer pour recevoir le prodige Wembanyama.
Attention, le rebond sera aussi une des clefs. Il ne faudra pas laisser de deuxième chance aux Parisiens. Côté palois, le duel dans la peinture entre Chikoko et Wembanyama sera à suivre de près.  Mais les Metropolitans 92 vont enfin récupérer Tremont Waters, un joueur important dans le dispositif de Vincent Collet. À suivre l'arrivée de Tashawn Thomas. L’ancien du Mans tournait à 13.7 points, 6 rebonds pour 17 d’évaluation. Ce poste 4 vient compléter la raquette des Mets.

  • Victor Wembanyama va retrouver le Palais des Sports de Pau. Quelles sont vos attentes autour du prodige ?  

Victor Wembanyama domine de la tête et des épaules le championnat, leader dans quasiment toutes les colonnes statistiques, sa saison avec les Metropolitans est impressionnante. Comme à chaque journée, Victor va faire le show, mais attention justement à ne pas en faire trop. Il a parfois tendance à forcer son jeu et à prendre des tirs compliqués... Le phénomène va encore remplir le Palais des Sports de Pau, comme dans toutes les salles de Betclic Élite. 

  • À quel point cette effervescence autour de Wembanyama et des Metropolitans 92 peut être bénéfique pour le basket français ?

Le championnat français est l'un des tout meilleurs en Europe. Nous avons eu Tony Parker, Boris Diaw, Rony Turiaf, Mike Pietrus et Nicolas Batum (toujours en activité avec les Clippers). Ils ont gagné en NBA et ont représenté la France aux États-Unis de bien belle manière. Maintenant, nous avons Victor. Les réseaux sociaux et internet permettent de le suivre, et suivre les matchs de Boulogne-Levallois. C’est une forte exposition pour notre championnat outre atlantique. C'est une chance, il faut en profiter et capitaliser, car après les Playoffs de Betclic Élite, Wembanyama s'envolera pour la NBA… Profitons-en et laissons-le se développer.

  • Votre pronostic pour ce Pau-Lacq Orthez-Boulogne-Levallois ?  

Victoire des Metropolitans de +6.

 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité