Flamme Olympique : "C'est magique ! " Tony Estanguet accueille la flamme chez lui à Pau

Plus sur le thème : Plus sur le thème :

La flamme olympique a fait son entrée dans la cité paloise en fin de journée ce lundi 20 mai. Tony Estanguet, local de l'étape, était bien évidemment présent. Tout comme les tennismen Guy Forget et Jérémy Chardy, ou la judokate Emilie Andéol.

La ville de Pau a vécu une journée hors norme, ce lundi 20 mai. Après avoir traversé le Pays basque, la flamme est arrivée à Pau. Se sont ainsi relayés plus d'une centaine d'hommes et de femmes. Et c'est à Ahmed Andaloussi qu'est revenu l'honneur d'allumer le chaudron au miroir d'eau du Parc Beaumont.

Le paratriathlète béarnais était bien évidemment très ému. "L'émotion est énorme parce que je suis dans ma ville et que je suis un athlète olympique, paralympique", a-t-il déclaré devant la foule massée parc Beaumont. "Et c'est grâce à ma ville si j'ai pu aller aux jeux de Tokyo. C'est grâce à ma ville que je suis en train de préparer ceux de Paris en espérant que je vais me qualifier". L'athlète a été 5ᵉ aux JO de Tokyo. En février dernier, Ahmed Andaloussi a lancé une cagnotte pour assurer sa participation aux JO preuve d'une détermination sans faille.

"En amenant cette flamme, vous m'avez porté tellement haut", a-t-il poursuivi. "J'ai eu un accident de voiture il y a trente ans. Et là, la vie me dit que tout est en train de changer".

C'est un handisport qui est en train d'allumer la vasque. Et ça, c'est énorme !

Ahmed Andaloussi

Un peu plus tôt, c'est Tony Estanguet qui a assisté au passage de la flamme au Stade d'Eaux-Vive, là où il s'est tant entraîné comme des générations d'athlètes de haut niveau. Le président du Comité olympique n'oublie rien de ses débuts ici dans le Béarn. " C'est formidable de voir la magie olympique sur ce stade des eaux vives", s’est-il réjoui. "Là où j'ai débuté. Voir les JO et mon territoire se marier pour accueillir la flamme, c'est très émouvant. C'est magique". À 34 ans, c'est là qu'il avait aussi annoncé sa retraite sportive. Titouan, son fils, ainsi que son frère Patrice ont porté la flamme au gré des flots.

Voir les JO et mon territoire se marier pour accueillir la flamme, c'est très émouvant.

Tony Estanguet

La flamme a ensuite pris la direction de la direction du centre-ville. La Bordelaise Emilie Andéol a participé au relais tout sourire. La judokate, médaillée d'or aux JO de Rio en 2016, était visiblement très émue.

Peu de temps après, c'est le tennisman Jérémy Chardy qui a foulé les pavés palois. Originaire de Boeil-Bezing dans le Béarn, il a fait son entrée dans le château de Pau après avoir été salué par l'équipe d'escrime de Pau en position de garde.

 L'ex-rugbyman de la Section Paloise Damien Traille, un grand nom du rugby français, a parcouru 200 mètres flamme en main. Il a dû effectuer de nombreux arrêts pour saluer le public. Acclamé, l'ancien international a savouré le moment. 

"C'est beaucoup d'émotion et beaucoup de fierté", a déclaré Guy Forget lors de son passage de relais. Celui qui a remporté plusieurs fois la Coupe Davis était très touché par "le sourire des gens". "L'enthousiasme est formidable. La flamme, c'est cet esprit qui rassemble tout le monde. C'est chouette de faire ce tour des villes en France"

"C'est beaucoup d'émotion et beaucoup de fierté"

Guy Forget

Après une journée de repos, la flamme olympique prendra la direction de la Dordogne dès mercredi avant de passer jeudi par la Gironde et de faire étape à Bordeaux.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité