Pau : une statue commémorant l'abolition de l'esclavage vandalisée pour la deuxième fois

Une statue d'esclave noir a été vandalisée à la peinture blanche dans un parc Baumont de Pau, avec une inscription "white lives matter".
L'oeuvre de JF Etcheto,  commémorant l'esclavage,  a déjà été vandalisée en 2016.
L'oeuvre de JF Etcheto, commémorant l'esclavage, a déjà été vandalisée en 2016. © Nicolas Ransom

Un pot de peinture est encore sur place bien visible avec cette inscription explicite "White lives matter" ("les vies blanches comptent"). En référence et en opposition manifeste au mouvement Black Lives Matter qui essaime dans toute la planète. 

Visée, une fois de plus, la statue d'esclave noir recouverte de blanc, ce buste commémorant l'abolition de l'esclavage.

Statue commémorant l'esclavage vandalisée à Pau, 11 juin 2020
Statue commémorant l'esclavage vandalisée à Pau, 11 juin 2020 © Nicolas Ransom

L’Esclavage du scultpeur  Jean-François Etcheto a été réalisée en 1880. C'est buste en bronze, les mains enchaînées. 

La peinture très fraîche, et à l'eau, doit être nettoyée dans la journée, selon des agents municipaux.
 

La statue de l'esclave noir dans le parc Baumont de Pau, couverte de peinture blanche pour la deuxième fois.

Déjà en décembre 2016, la même statue a été souillé de peinture blanche avec l'inscription "nazi" écrite au feutre sur le dos du buste.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers