Pyrénées : deux randonneurs verbalisés dans les montagnes béarnaises 

Les gendarmes du Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne d'Oloron-Ste-Marie ont verbalisé deux hommes en ski de randonnée lors d'une patrouille de surveillance en vallées d'Aspe et d'Ossau. Les deux contrevenants n'avaient pas conscience des conséquences d'une telle sortie.
Un randonneur de 46 ans est recherché dans la vallée d'Ossau.
Un randonneur de 46 ans est recherché dans la vallée d'Ossau. © PGHM Oloron-Ste-Marie
L'interpellation a eu lieu vendredi dernier. 

Ce jour là, la patrouille terreste du PGHM d'Oloron repère deux hommes dans la vallée d'Ossau.

"Ils progressaient en direction de Pêne Blanque" indiquent les gendarmes qui envoient une équipe sur place transportée par l'hélicoptère "Choucas 65". 
 
Le choucas 65 au décollage
Le choucas 65 au décollage © PGHM Oloron-Ste-Marie


Les randonneurs ont enfreint les règles du confinement ainsi que les dispositions de l'article 2 de l'arrêté préfectoral du 30 mars 2020 interdisant toutes les pratiques en montagne. Ils sont aussitôt verbalisés.

"Les deux skieurs sont des saisonniers de la station de Gourette et résident dans le Pays Basque. Ils n'ont pas mesuré les conséquences possibles de leurs actes" regrettent les forces de l'ordre.
 

Un accident vite arrivé


"La blessure de l’un d’eux aurait nécessité le déclenchement des secours et donc l’intervention d’un médecin du SAMU, alors même que tout le corps médical est mobilisé pour combattre l’épidémie".

Le PGHM rappelle que le 27 mars dernier un homme de 28 ans, saisonnier dans la station de Piau-Engaly dans les Hautes-Pyrénées, s'est tué lors d'une randonnée en montagne.

"Le confinement s’applique à tous en zone urbaine, en zone rurale et même en montagne. Se protéger c'est protéger les autres" martèlent-ils. 

Ils préviennent qu'ils sont, comme tous les autres, mobilisés pour faire respecter le confinement, "présents sur les sentiers de montagne, à pied, à moto et dans les airs"

Un peu plus bas, au Pays-Basque, les gendarmes d'Hasparren indiquent, pour leur part, non sans humour, être tombés sur la situation insolite ci-dessous.
 
Des béliers profitant du confinement pour errer dans le village de Bidache au pays basque
Des béliers profitant du confinement pour errer dans le village de Bidache au pays basque © Gendarmerie d'Hasparren


Ils précisent qu'il s'agit d'un "cas de déplacement à proximité du domicile" pour ces animaux de la région, "c'est prévu, il n'y a pas de divagation". Pas d'amende pour les béliers de Bidache !




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société