Pays basque : un migrant se noie en tentant de traverser la Bidassoa

Son corps a été repêché près d'Irun dans la Bidassoa, frontière naturelle entre l'Espagne et la France, ce 20 novembre en fin de matinée. C'est le septième migrant qui perd la vie en tentant de franchir la frontière, cette année. Un hommage lui sera rendu ce dimanche à Irun.

D'après France-Bleue Pays basque, la police autonome espagnole a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ce drame.

Le corps du jeune homme qui n'a pas été identifié, avait été signalé par un promeneur en padle sur la Bidassoa vers 11 heure ce samedi. D'après les premiers éléments ce pourrait être un migrant d'origines africaines qui tentait donc de rejoindre la France.

Depuis le début de l'année, sept migrants ont perdu la vie en tentant de passer la frontière : trois d'entre eux ont été percutés par un train à Ciboure, trois se sont noyés dans la Bidassoa et un s'est suicidé.

 

Un drame et un terrible décompte qui émeut les habitants frontaliers. Un hommage devrait se tenir ce dimanche 21 novembre à 11 heures, place San Juan à Irun, à l'appel de l'association Harrera Sarea

Cette association créée en 2018 rassemble un réseau d'une centaine de personnes qui mène des actions solidaires face à la situation difficile voire dramatique que vivent des centaines de migrants entre l'Espagne et la France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque faits divers international migrants société immigration