• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Alternatiba contrôlé par la police allemande

© Alternatiba
© Alternatiba

Le mouvement écologiste parti de Bayonne en juin dernier aurait été arrêté par la police allemande aujourd'hui suite à son passage devant la centrale de Fessenheim où il avait pris position contre le nucléaire.

Par C.O

Le mouvement écologiste Alternatiba doit réaliser un périple de 5.600 km ayant pour objectif d'éduquer les populations aux solutions locales de lutte contre le réchauffement climatique.

Selon les membres d'Alternatiba la France aurait demandé "à la police allemande de bloquer le Tour Alternatiba, en représailles à une prise de parole anti-nucléaire devant la centrale de Fessenheim". Le Tour Alternatiba était arrivé à Fessenheim hier, après être parti le matin de Mulhouse. L'identité de chacun des participants aurait été relevée, et ce n'est qu'après ce contrôle que les participants auraient pu reprendre la route.

Le mouvement dénonce cette situation d'autant que la ministre de l'écologie, dans dans une lettre officielle du 10 juillet,  "venait d'attribuer le label COP21 à cette initiative ambitieuse et innovante" explique-t-il.

Ces "5.600 km pour le climat" doivent se terminer place de la République à Paris, à l'occasion d'un rassemblement d'Alternatiba Ile-de-France, les 26 et 27 septembre, où 50.000 personnes sont attendues. Alternatiba est une association née à Bayonne.


A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus