Plus de 400 cyclistes sur le boulevard du Bayonne-Anglet-Biarritz pour réclamer des aménagements sécurisés

Plus de 400 vélos ont emprunté le boulevard du BAB interdit aux deux roues ce 8 décembre 2019. / © France3 Aquitaine
Plus de 400 vélos ont emprunté le boulevard du BAB interdit aux deux roues ce 8 décembre 2019. / © France3 Aquitaine

En cette journée mondiale du climat, plus de 430 cyclistes ont emprunté le boulevard du BAB, interdit aux deux roues. A l'appel de Bizi!, un mouvement altermondialiste, ils y dénonçaient l'absence de pistes cyclables et appelaient leurs élus à encourager ce mode de déplacement doux. 

Par Hélène Chauwin

Ils ont pédalé en musique. Dans une ambiance joyeuse et détendue, ils ont roulé sur le boulevard Bayonne-Anglet-Biarritz en ce dimanche matin. Certains en famille, avec leurs enfants.  Bizi! a compté 433 cyclistes exactement. Tous ont enfreint l'interdiction faite aux deux roues de circuler sur ce boulevard. Près de 40 000 véhicules empruntent chaque jour cette deux-fois-deux voies qui relie les trois villes basques. Mais le vélo n'y a pas sa place. Aucun aménagement sécurisé n'y a été prévu. Et pourtant souligne Bizi!  "ce boulevard est un axe structurant de l’agglomération. Plat et sans détour, il est un itinéraire idéal pour les cyclistes du quotidien". 

 

Les manifestants le regrettent et voulaient demander à leurs élus d'encourager ce mode de transport doux et non polluant en ville.  "Écologique, économique et bon pour la santé, il pourrait absorber une grande partie des déplacements quotidiens, dans nos villes ou plus de la moitié des déplacements font moins de 3 km ! poursuit le mouvement. Marion Pichery, porte-parole de BIZI! résume : 

C'est, d'une manière générale, essayer de sortir du tout voiture en ville. C'est comme cela qu'on va réduire les émissions de gaz à effet de serre, qui, pour le premier poste, sont liés au transport et beaucoup de citoyens dans leur voiture attendent des aménagements sécurisés pour passer au vélo. Il ne faut pas attendre qu’il y ait plus de cyclistes pour aménager les pistes cyclables mais plutôt réfléchir dans l’autre sens

François, cycliste de Guétary estime que le lancement du Tram-bus à Bayonne a été une occasion ratée d'aménager des pistes cyclables. 

Il faut agir sur tous les niveaux. Le transport, c’est la base. Parmi le transport il y a le vélo. Il y a un certain nombre de viles en France, en Europe et dans le monde qui ont fait une mutation forte pour laisser plus de  place au vélo. On estime que, sur la côte basque, il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Le mouvement altermondialiste  qui se revendique indépendant de tout parti politique, organise régulièrement des actions et mobilisations pacifistes. L'Atelier Vélo Txirrind'Ola, une association créée en 2011 de plus de 1500 adhérents, s'est mobilisée pour inaugurer une piste cyclable sur le pont Saint-Esprit". Ce dimanche 8 décembre 2019, journée mondiale du climat, alors que la COP25, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques se tient à Madrid, Bizi! voulait mettre la pression sur les trois maires de Bayonne, Anglet, Biarritz interpellés en fin de manifestation 

 "En pleine COP25, face à l'urgence climatique, nous n'avons qu'une question à vous poser : la piste cyclable sécurisée sur le boulevard du BAB, c'est pour quand ? »


Une pression maintenue à l'approche des élections municipales de mars 2020.

 

Sur le même sujet

Les + Lus